mardi 17 novembre 2015

Le Harcèlement Moral de la Police / Gendarmerie à Montbéliard, France


Le Harcèlement, La Torture, les Abus, les Manipulations, Les Menaces, les Meurtres de la Vie, les Atteintes à la Dignité Humaine et les Viols et les Crimes de l'Humanité de la Police/Gendarmerie et des Autorités Locales dans le "Pays de Monbéliard" (25200) dans la Région de Franche Comté en France

ou la destruction permanente de l'humanité des autorités locales

ou la prostitution morale des institutions  

Pour d'autres exemples, consulter aussi mon article le harcèlement en Live


Nota: ce texte est une préversion qui sera peut être un peu corrigée mais au vue des problèmes récurrents, j'ai décider de le publier sans attendre.

Depuis mon arrêt forcé de l'école dans le doubs (25) en Franche Comté dans le "pays de montbéliard"  en France j'ai subis le harcèlement de la police/gendarmerie qui apparemment voulait prolonger le harcèlement que j'ai subis à l'école. Je n'ai pas rajouté dans ce message certains aspects de ça déjà evoqués quand j'ai parlé du harcèlement des jeunes.

Mais avant, je tiens à préciser qu'en plus des nuisances subies et de leur conséquences, je dois donc encore "perdre mon temps" à écrire ce message et à l'envoyer à divers associations et institutions qui devront encore prendre du temps et de l'argent du contribuable et de leur donateurs, tout ça à cause du harcèlement dont je suis l'objet de la part des employés du service public payés par les impots qui utilisent ma vie intime, personnelle et même sexuelle pour me nuire et me détruire.

Les représentants de ces institutions qui se cache derrière leur fonction publique pour abuser de leur pouvoir et détruire la vie des innocentes victimes sont encore très bien protégés et se croient à l'abris de tout au prétexte qu'il font ça dans le cadre des institutions publiques, on croirait entendre les nazis qui disaient ne pas être responsables parce que n'ayant fait qu'obéir aux ordres mais ce n'est que partiellement vrai, et de toute façon, le nazisme n'était rien d'autre qu'une des forme que l'obéissance peut prendre, obéissance qu'on retrouve partout encore maintenant, obéissance aux parents au début de la vie, aux enseignants, aux patrons, chefs et tout ces énergumènes qui se croient supérieurs aux autres mais qui sont tellement stupides qu'ils se demandent ensuite pourquoi ils sont traités à juste titre d'esclavagistes modernes et surtout qui ne comprennent pas qu'ils n'ont pas à faire ça au prétexte que ce ne sont pas eux mêmes qui en subissent les conséquences !

Je rappelle ici brièvement que j'expose ici les manipulations, abus et autres types de harcèlement et de tortures dont j'ai été victime depuis mon enfance avec les institutions à commencer bien sûr par l'école ou j'ai commencé d'y être harcelé, menacé, abusé et violenté avec toutes les conséquence qui vont avec par les enseignants et d'autres élèves souvent des "bons" élèves qui m'abusaient donc avec ce que j'avais subis dans mon enfance et utilisaient ça notamment pour me culpabiliser.

J'utilise en effet le mot torture qui peut paraitre exagéré mais ça ne l'est pas, c'est plutot que ce que l'on fait subir aux enfants est généralement minimisé ou même nié (à part les formes de tortures les moins répandues donc les plus reconnues: http://www.alice-miller.com/articles_fr.php?lang=fr&nid=82&grp=17 et http://www.alice-miller.com/articles_fr.php?lang=fr&nid=1&grp=11), mais ça n'en reste pas moins de la véritable torture parce que tout simplement ça empêche l'enfant de se soulager ainsi que de respecter sa raison de vivre et son intégrité physique.

Je parlerais plus bas notemment de harcèlement permanent qui m'empêche d'avoir des relations (sexuelles et amoureuses) avec des femmes, mais il s'abit bien de torture au même titre que si on m'avait coupé un bras ou je ne sais quoi, en effet, pour arriver a m'empêcher d'avoir des amis ils ont du me lobotomiser, c'est à dire me couper dans le cerveau les liaisons entre les neurones qui sont prévues pour ça.






Le Harcèlement de la Police au Déménagement Dans la Maison de mes Grands Parents

Quand j'ai été forcé d'arrêter l'école, je vivais avec ma mere dans un HLM et j'ai donc du y rester souvent, j'y restais toute la journée souvent, incapable de faire grand chose. Au début ça allait mais ensuite quand un couple de jeune voisin sont partis, l'ambiance est devenue atroce, ennuyeuse, je n'avais pas remarqué avant que c'était eux qui semblaient faire qu'il y ai une ambiance tranquille mais malheureusement peu de temps ensuite sont arrivés encore d'autre voisins très ennuyeux et dangereux, il hurlaient sans cesse très fort et dans les HLM ça raisonnait mais personne ne leur disait rien apparemment dans le bloc, évidemment moi qui ai essayé de leur dire quelque chose, j'ai été plusieurs fois menacé et ennuyé par le monsieur et la femme pareil, j'ai essayé de sonner , elle ouvre la porte et j'ai a peine commencé d'essayer de parler qu'elle referme la porte.

J'ai eu quelque problème, à cette époque j'étais très en colère contre ma mère et comme je l'ai déjà évoqué, les "autorités locales" utilisaient ça aussi pour me pousser à faire des conneries, comme mettre la musique très forte, la gendarmerie était venu, à fait payer un amende a ma mere mais jamais personne ne s'est soucié de moi, ils se contente de venir récupérer du fric sur le dos des pauvres victimes qui n'obtiennent pas d'aide. Par exemple, j'avais jeté mon ordi par la fenêtre, payé par ma mere et en fait maintenant je me rend compte qu'on m'avais monté la tête contre ce que ma mère faisait de bien pour moi, une fois elle m'avait acheté une imprimante, c'était un cadeau et je l'ai aussi jeté par la fenêtre mais là curieusement, un paquet bien emballé et personne n'est venu me dire quoi que ce soit, je pense que j'étais aussi exploité par des voisins (dont un éducateur malade de l'adapei) qui voulaient en fait profiter de mon état de faiblesse pour que je leur donne ce que je possédais, comme la gendarmerie qui vient racketter le fric de ceux à qui ils empêchent de trouver de l'aide. Dans le pays de montbéliard, beaucoup de gens sont vraiment affreux, ennuyeux, toujours prêts à accuser les victimes et à se faire passer pour des victimes encore en plus !

J'ai aussi subis des problèmes douteux, en fait, quelques temps après l'altercation avec le monsieur qui m'a menacé de mort si il me revoyait dehors puis traité d'homosexuel, il y a eu un feu dans les caves de l'immeuble mais je prenais mon bain et je m'en suis aperçu que trop tard, quand la fumée envahissait la salle de bain, avec ce qui s'est passé depuis, je pense qu'il s'agissait d'un coup monté contre moi parce que d'après le timing le feu a certainement pris quand j'ai commencé de prendre mon bain ou par là (je lis souvent dans mon bain alors c'était 3/4h plus tard) et la seule chose que j'ai entendu bien avant que la fumée entre sont des coups lointains comme si on frapait sur une porte.

C'est ce que j'avais fait quand une fois les voisins hurlaient sans cesse, j'étais allé taper sur leur porte mais bien sûr c'est là qu'il était venu me menacer de mort et je pense que les autorités même comme les pompiers (qui ici sont tout aussi ennuyeux voir dangereux que les "autorités" habituelles, ils ont fait pas mal de conneries aussi), on reproduit ça de façon à faire comme si c'était moi qui devait être accusé de ce que faisait ce monsieur au prétexte qu'ils ont immités le fait que je tapais sur sa porte pour me mettre en danger sans me prévenir comme l'avait fait ce monsieur menaçant. Sérieusement, un feu dans un immeuble et tout ce qu'ils font est mettre 2 ou 3 coups à la porte de chez quelqu'un (et encore je ne suis pas sûr que c'était à ma porte, peut être chez le voisin) qui n'entendra rien si il est dans un pièce fermé, éloignée ou en train de dormir avec des boules quiesces par exemple ? Ca confirme bien ce que j'ai déjà démontré maintes et maintes fois dans mes témoignages, les pseudos autorités du pays de montbéliard ne font que prolonger le calvaire des victimes en s'alliant ou s'associant avec ceux qui font du mal, tout simplement.

Après quelques années que j'ai du arrêter l'école, contraint et forcé par le harcèlement moral que j'y subissais de la part des enseignants et de l'équipe éducative, on a emmenagé dans la maison de mes grands parents après le décès de ma grand mère et là les problemes avec la gendarmerie ont sérieusement recommencés parce qu'apparemment ce sont des esclavagistes parce qu'ils ne supportent pas qu'on soit propriétaires (de soi même, de la maison, etc).

J'ai du appeler la gendarmerie deux ou trois fois pour signaler des problèmes, même des dangers comme des jeunes qui jetaient des cailloux sur les voitures qui passaient à coté d'un square et là à chaque fois ils ne me laissaient rien dire et hurlaient que je devais payer (même pas le temps de dire pourquoi j'appelais qu'ils hurlaient) ou alors ils faisaient du dédain et s'en fichaient complétement, tout ce qu'ils faisaient étaient de me remballer au lieu de faire leur travail, avec les problemes dans les bus par exemple  ils se contentaient de prendre mon nom et ne faisaient rien. Ils ne cherchaient qu'a remettre la responsabilité et la culpabilité de ce dont je parlais sur ceux qui n'en étaient pas responsables (les innocents comme moi qui signalaient ça) pour les faire culpabiliser parce qu'ils croient qu'on doit arrêter de faire l'innocent ou d'être innocent.

Petit à petit (et depuis petit), j'ai été de plus en plus menacés et persécuté, dès que je sortais ou que je rentrais je subissais des menaces même à distance, on me chargeait de culpabilité et apparemment être culpabilisé (donc en definitive être qu'une victime de la culpabilité imposées par les autres) est considéré comme être coupable, donc en fait les victimes sont par défaut considérés comme coupables à la place des vrais coupables qui justement déchargent leur culpabilité sur leur victimes qui n'ont rien fait pour mériter ça (oui on accuse en plus les victimes de ne pas être méritantes de la culpabilité qu'on leur donne en quelques sorte !).




Le Harcèlement de la Police dans les Magasins Spécialisés et de Qualité
Dans un magasin de paysans producteurs maintenant fermés (grâce à la police qui harcelait et menaçait les clients peut être ? ) qui était à seloncourt dans le doubs, la premiere fois ou j'y vais c'était une jeune femme très gentille qui m'a servi, loin de l'inhumanisation des grandes surfaces et là je ressens ensuite comme des menaces très fortes et me dit que si 'jy retourne la police ne va pas arrêter de me harceler, ce qui fut vrai, on y est retourné quelques mois après et là à partir de la deuxieme ou troisieme fois, on avait "droit" à des voitures de presque police à chaque fois qu'on y allait, des voitures de police ou même de police municipale qui arrivaient comme dans un mirroir du coté opposé de la route ou encore aux ronds points pas loin quand on allait aussi à un magasin bio de montbéliard arrivant là aussi comme dans un mirroir, exactement en meme temps que nous mais dans une entrée en face du rond point.

J'ai par exemple aussi subis les sirènes de police exactement quand j'ai commencé mes courses dans le magasin que j'ai pris un produit ou encore une voiture de police qui arrivait exactement en même temps que je touche la poignée pour sortir du magasin (la porte était en verre) au passage piéton juste devant le magasin et d'autres problèmes comme ça mais je ne vais pas tout détailler ici, le principal est de comprendre le principe.

Je précise que ce harcèlement avait lieu (ça semble s'être calmé maintenant suite à plusieurs signalements) que lorsqu'on allait dans les magasins de qualité comme ce magasins de producteurs, le magasin bio ou encore un magasin de décoration de produits naturels vers Belfort ou là aussi au tout début ça allait mais dès qu'on a commencé d'y retourner parce que c'était de très bonne qualité, autant les produits que les conseils, le même genre de nuisances à recommencé, ça a été les sirènes d'urgence de police qui se mettent en marche quand je suis sorti du magasin pour aller prendre un livre à lui montrer et là les sirènes exactement en même temps que je touche le livre. Ou encore une voiture de gendarmerie juste avant la sortie sur l'autoroute pour aller à ce magasin qui nous passe devant et fait exprès de se mettre devant parce que la plaque avait comme lettres mes initiales mais ensuite une femme en voiture nous double de façon dangereuse et bien sûr la voiture de gendarmerie ne fait rien. Voilà donc à quoi s'occupent les fonctionnaires payés par les contribuables dans cette région (http://www.contribuables.org/)...

Et quand on repart des voiture de police à chaque fois dans les remparts pas loin jusqu'a ce que je le signale. Après signalement ça s'était calmé et ça repris que j'y suis allé avec une autre personne de ma famille avec qui je n'y étais encore jamais allé et qui m'aide parfois dans mes travaux alors que quand on va à Belfort dans les magasins classiques et habituels on n'a jamais ça. Mais ça ressemble bien à l'état d'esprit habituel dans cette région, ou tout ce qui est bien est nié, persécuté, interdit par les "autorités locales".

Je précise aussi ici que ces trois magasins étaient tenus par des femmes, le magasin des producteurs principalement par des filles d'un agriculteur, le magasin bio de montbéliard et tenu par des femmes à part le patron qui est un homme et le magasin de décoration naturels par une femme.

Un autre exemple me revient en écrivant la dessus, quand j'étais petit sans doute même pas encore 10 ans dans un magasin avec qui j'étais allé une fois avec ma grand mere paternelle, le Cora de montbéliard, on était à la cafétéria en train de manger et je me suis dit que la police viendrait me harceler quand je n'aurais plus mes grands parents et donc que je ne bénéficierais plus de leur "protection" et donc qu'ils pourraient me harceler avec ce que j'avais subis dans l'enfance, comme si les policiers devaient d'une part me harceler au prétexte que j'étais plus "protégé" par mes grands parents qui ne me protégeaient pas vraiment mais m'enfermaient.




Lors de Sorties en Vélo

[voir à la fin un passage rajouté qui confirme ce que je disais au sujet de la gendarmerie qui y persécute les gens, le village semble pris en otage par la gendarmerie]

J'ai ensuite eu le même probleme plus récemment mais cette fois en reprenant des sorties en vélo régulièrement, je passait et m'arrêtait parfois dans un village appelé Blamont (25310), et j'avais pris l'habitude de m'arrêter dans un petit parc qui fait air de jeu parce que c'était tranquille et juste à l'écart du village à coté des champs cultivés, bref dans la nature et surprise dès que j'ai commencé d'avoir l'habitude d'aller me reposer là (au bout de la 3 ou 4eme fois), j'ai vu régulièrement des voitures de la gendarmerie à coté qui arrivait en même temps que je roulait par là en vélo dans la route à coté qui rejoint la grand route ou le chemin qui rejoint la grand route, j'ai donc vu régulièrement des voitures de gendarmerie là encore arriver en même temps que moi au croisements, mais toujours à des endroits ou la visibilité est mauvaise et qu'on ne peut pas voir les voitures avant d'avoir pratiquement le nez dessus à cause d'arbres ou de croisements serrés. Exemples:

Juste derrière ces arbres par exemple, la voiture avec un gendarme arrive exactement quand je passe là et que je ne peux la voir qu'au dernier moment alors que le chemin d'ou elle vient (à droite derrière l'arbre) est un chemin caillouteux et peut être même interdit aux voitures):

L'entré du chemin est en plus interdit aux voitures:

Ou encore quand je m'apprêté à traverser le passage piéton, exactement en même temps une voiture de gendarmerie arrive avec le moteur réglé pour ne pas faire de bruit mais qui me serait peut être rentrée dedans si je m'étais élancé sur le passage piéton:

https://www.google.fr/maps/place/25310+Blamont/@47.387129,6.848212,3a,66.8y,166.63h,84.05t/data=!3m4!1e1!3m2!1sSMpEby5b_qWkrQxuiH-DhA!2e0!4m2!3m1!1s0x47921ad2ddf35533:0x1c09ce3819479a70

Ils font croire qu'ils font de la sécurité mais en réalité ils se contentent de faire croire qu'ils sont pour la sécurité pour encore "mieux" causer et provoquer des accidents dont ils ne seront jamais tenu pour responsables, parce que les manipulations qu'ils provoquent dans l'esprit de leur victimes ne sont jamais prises en compte.

Ils En fait ils cherchaient à me provoquer un accident que j'aurais eu si je n'avais pas scrupuleusement respecté les règles de conduites et/ou si je ne me méfiais pas et redoublait de vigileance en allant en vélo et que j'observais bien avant de traverser la route mais les gendarmes et policiers sont eux mêmes des dangers publics, comme tout ce qui est service public d'ailleurs, ce sont en réalité des dangers pour les personnes dissimulés sous des aspects sécuritaires. J'ai trouvé un petit article qui résume bien ce que sont en réalité les services publics, ils sont la négation des émotions et du ressentis des gens: http://alice-miller.com/tracts_fr.php?page=8

Ce village n'est pas vraiment accueillant, tout ce qu'il y a comme vie est quand les enfants vont et vienne de l'école mais depuis petit je n'aimais pas ce village (comme personne que je connais d'ailleurs, blamont à mauvaise réputation) et je n'osais avant pas y aller en vélo et maintenant je pense qu'il s'agissait déjà des menaces de la gendarmerie que je percevais sans vraiment le savoir, d'ailleurs je vois souvent des cyclistes quand je m'arrête faire une pose mais presque jamais je n'en vois s'arrêter dans le centre ville, pourtant il y a une boulangerie un grand espace vert avec des arbres, à croire qu'il semble connu que ce n'est pas un village accueillant !

Je n'avais pas compris tout de suite mais apparemment rien que le fait de s'arrêter en vélo dans le parc à coté est "interdit", au bout de quelques temps je me sens pas bien et je veux m'en aller et je pense maintenant qu'il sagit du harcèlement (autrement dit des "mauvaises ondes" ou mauvaises influences) de la gendarmerie à coté qu'ils continuent comme quand j'étais à l'école, si je vais de l'autre coté du village par exemple et que je m'y arrête, étant loin et à l'abris de la gendarmerie, je n'ai pas ce probleme, qui intervient surtout quand dans le parc il y a des jeunes qui joue là ou font du sport.

Récemment, j'ai en fait eu le malheur de faire une pause en vélo dans un village à coté mais c'est la route qui va à Blamont et qui arrive après ce village directement à la gendarmerie et là aussi, exactement comme à l'école, au prétexte qu'il y avait des jeunes (femmes) pas très loin sur la place au bout de quelques minutes, je me suis senti traité exactement comme à l'école, pas bien du tout, et en fait je pense que ce sont les menaces qui reprenaient, j'ai déjà remarqué que ce que je croyais être que des pensées farfelues, inadaptées comme le fait de penser que la police viendrait ennuyer était vrai, comme là j'ai pensé que la police voulait m'ennuyer comme au magasin des producteurs cité avant par exemple ou même comme aux skis ou je ne vais plus non plus puisqu'il y a toujours ces problemes de ceux qui disent gérer les stations de ski qui font en réalité de la médiocrité, du harcèlement [http://www.60millions-mag.com/forum/vos-galeres-de-train/les-problemes-des-stations-de-ski-t13031.html], et qui persécutent avec l'aide de la police les "contre venants" qui ne veulent tout simplement pas être traités comme des sous merdes de l'humanité mais respectés en tant qu'être humains.

Et encore plus récemment, c'est simplement le fait que je vais peut être revoir un de mes cousins qui est parti en amérique qui revient quelques jours en France qui à déclenché les menaces de harcèlement et d'empêchement, et pire encore, quelques jours plus tard j'ai invité une tante en même temps qu'un autre oncle qui vient pour m'aider à faire des travaux que je ne peux faire seul, ce qui se passe est qu'ensuite quand je veux faire normalement quoi que ce soit, je reçois que des menaces policères de la gendarmerie (d'enfermement) alors je ne peux que rester chez moi à ne rien faire, j'avais voulu aller voir à Blamont un événement sur des sports qu'on pouvait essayer mais on m'en a clairement dissuadé avec toutes ces menaces intervenues en meme temps.

Ils veulent en réalité me rabaisser au rang de déchêt de l'humanité parce qu'ils ne supportent pas ce qui fait la vie humaine et l'humanité, la nature de la vie qu'ils voient comme un déchet. Dans un de ses livres ou articles, Alice Miller disait que les militaires ne comprenaient pas l'ordre chronologique des événements et c'est très vrai, il mélange tout et n'importe quoi dans n'importe quelle ordre dans leurs raisonnements.

Il me revient en écrivant ce passage que j'ai eu le même probleme lorsque je suis allé dans un quartier d'hérimoncourt ou je n'étais jamais allé, vers des maisons près du quartier dit de la bouloie. Je n'étais jamais allé avant parce que je n'aimais pas trop ceux qui y habitaient notemment Priscilla dont j'ai parlé au sujet du harcelement à l'école qui habitait par là qui avait eu plusieurs amis devenus gendarmes par la suite (mais qui étaient déjà très ennuyeux à l'école et qui réussissaient déjà à m'empêcher d'avoir des relations, une fois j'étais vers l'un deux dans la cour et je me suis senti très mal, ils me faisait revenir à l'état ou j'étais juste quand je suis revenu de ma NDE).

Donc dès que j'y suis repassé pour la seconde fois (j'ai connu cette fille en classe de seconde générale ou j'ai arrêté l'école) parce que la route m'évitait de prendre la grand route ou les voitures roulaient vite mal adaptée pour les vélos, j'étais presque arrivé devant la maison de cette Priscilla que j'ai vu du coin de l'oeil une voiture de la gendarmerie avec une homme qui conduisait et une femme, bien entendu ils diront qu'ils sont venus là tout à fait par hasard, bien sur, sauf que là encore en allant en vélo par là presque jamais je ne croisais même de loin de voiture de police/gendarmerie... Et bien entendu, je descend en vélo et je retrouve cette voiture de gendarmerie à un feu en première position comme moi mais depuis une autre route, de là ou j'étais une petite route on ne voit quasiment pas les voitures qui sont sur la grand route avant d'être tout près.

Cela prolonge le meme genre de harcèlement que j'ai subis à l'école dès que j'avais des contacts avec mes camarades et dont j'ai été exclu en réalité pour avoir voulu et pour justement m'empêcher d'avoir des contacts avec les autres, surtout avec des femmes. En réalité il empêchent l'humanité.

Et plus récemment, j'ai repris contact avec une tante que je ne vois pas très souvent mais qui est très agréable et que j'aime bien, et évidemment l'après midi ou je l'ai appelé à midi pour prendre rendez vous je suis allé en vélo comme d'habitude et là par trois fois des voitures m'ont coupé le passage de façon dangereuse alors que ça ne m'étais jamais arrivé alors que je passe par là presque à chaque fois que je vais en vélo, la première fois je m'arrête à un passage piéton ( https://www.google.fr/maps/@47.441689,6.8820875,3a,75y,101.92h,63.41t/data=!3m6!1e1!3m4!1sLHFbYa6Py4N3RsKQajQyKA!2e0!7i13312!8i6656 ) pour traverser une grand route pour aller dans le parc à coté et là j'attend et je vois une voiture qui s'arrête en face un peu avant le passage ou il y a de la place, je commence donc de traverser et là je vois la voiture qui commence d'avancer comme si je n'étais pas sur le passage piéton, le type me voyait bien puisqu'il était presque pile en face de moi quand il a démarré, ensuite je suis repartis et là à un tournant peu fréquenté 90° avec un grand mur ou l'on ne voit rien pour aller sur la piste cyclable le long de la grand route une voiture roule là certe doucement mais très serrée à me droite que j'ai presque du taper dans le mur pour me serrer assez et l'éviter et un peu plus loin ensuite à coté du garage mainier je vois une voiture qui sort du parking a très vive allure alors que c'est une petite route fréquentée par de nombreux piétons allant au stade par là (https://www.google.fr/maps/@47.4389816,6.8815269,3a,75y,286.59h,67.16t/data=!3m6!1e1!3m4!1sugHnTAuA3iVLTHH4E5VpMw!2e0!7i13312!8i6656) , elle semble aller à ma droite alors je vais à gauche et en fait c'était le garagiste qui rentrait la voiture dans le garage alors il a tourné sur ma gauche toujours aussi rapidement pour rentrer la voiture dans le garage alors qu'il avait bien vu que j'étais sur ce chemin là à 2 ou 3m même pas...

J'ai déjà évoqué le fait que j'ai eu une NDE quand j'étais petit, et bien il semble que c'est ce qui déclence un comportement dangereux envers moi de certaines personnes qui reproduisent pour cause cette NDE (pour m'empêcher de rencontrer des proches), on entend souvent dire qu'on revoit des proches durant une NDE, et bien l'autre coté de tout ça et que l'on a été tué (puni) pour avoir revu des proches, comme si proche voulait dire être proche de la mort en fin de compte pour pouvoir revoir ses proches (morts).


Lors de la rédaction de cet article (que j'ai rédigé en plusieurs fois durant des jours), je suis retourné en vélo vers blamont et là encore des nuisances de la gendarmerie, il y a une grande place au centre en sens unique, j'ai aperçu une voiture de gendarmerie qui passait puis elle est revenue après avoir fait un tour vers l'église ou je m'étais arrêté me reposer quand j'étais en vélo, il y avait quelques enfants qui jouaient par là aussi et dès que la voiture est passé, on a senti comme l'ambiance s'était "alourdie", j'ai même ressenti comme un malaise dans le gendarme est passé pas loin en voiture , et je pense que c'est parce qu'en fait ils considèrent les gens comme des objets, j'ai déjà ressenti ça avec les psy ou les enseignants, en fait avec ceux dont le "travail" (entre guillemets parce qu'il ne s'agit pas de leur travail réellement mais de leur déformation) consiste à s'imposer aux gens, à imposer leur point de vue sans tenir compte de leur ressenti, de leur émotions et donc de les considérer comme des objets, c'est comme d'être frappé ou battu, on ne se sent pas bien ensuite après et le fait qu'on ne soit pas bien est considéré comme un preuve de la culpabilité de la victime, comme si on n'était pas bien de ce qu'on avait fait mais en réalité on ne se sent pas bien de ce qui a été fait.




Le Harcèlement Policier de Ma Mère

Dès que j'ai du arrêter l'école n'ayant pas pu continuer tellement j'y étais harcelé, la police est venue nous ennuyer, on était arrêté par la police plus souvent qu'avant en voiture par exemple, ils continuaient de nous persécuter comme ont commencé de le faire les enseignants qui eux me harcelaient avec ce qu'on avait subis qui venait de l'enfance.

On a été arrêté par un policier très ennuyeux qui cherchait à en découdre, très argneux et ennuyeux parce que ma mere n'avait pas mis sa ceinture sauf que l'on était pas encore sorti du parking et qu'on roulait au pas, ma mère met souvent sa ceinture juste après avoir démarré en voiture des parkings, mais le policier en rajoutait, disait que moi j'avais eu le temps de la mettre (que voulait il dire ?), il cherchait visiblement à ennuyer avec ça et quelques autres problemes du même genre qui ne nous arrivaient pas avant (un psy à qui j'en ai parlé disait qu'il faisait comme si je n'étais pas là mais je n'ai pas compris), la police nous surveillait plus qu'avant mais pas pour nous protéger mais pour trouver le moindre prétexte pour nous mettre des amences et condamnations, comme d'être regardés comme des je ne sais quoi par la police en allant dans la rue piétonne de la ville de Belfort à coté ou là aussi ils nous "suivaient" clairement et voulaient nous ennuyer à empêcher de trouver des personnes et des gens qui pourraient nous aider. Ils me manquaient de respect, comme je l'ai déjà évoqué au début, ils se comportaient comme si c'était eux les victimes de ce que faisaient ma mère et me poussaient à me monter la tête contre elle, à tord ou à raison.

Le pays de montbéliard est un "pays" ou les représentants de l'état sont en réalité exactement comme les nazis (seul la couleur de l'uniforme change), à persécuter de diverses façon tout ce qui permet la vie sous divers prétextes et bien sûr la mère qui donne vie à l'enfant puis ensuite s'en occupe est leur ciblé privilégiée. Tout ce qui fait les liens de la vie est nié par les "autorités".


- Il arrive souvent aussi que l'on rencontre ce genre de voiture de police / gendarmerie lorsqu'on rentre le soir après qu'on soit allé en Alsace ou encore quand on rentre d'un lac ou l'on va parfois ou c'est très tranquille, comme en alsace, souvent après une acalmie on rencontre des voitures de police/gendarmerie, dernièrement après une acalmie on rentrait après avoir trouvé que ça avait été très calme et tranquille, agréable et donc apparemment c'est interdit dans le pays de montbeliard, et on s'est retrouvé avec une voiture de police retournant sur la route en sortant d'un parking juste devant no arrivant sur la voie de droite qu'elle a traversé juste devant nous et une autre toujours pareil mais en allant cette fois arrivant en même temps que nous à un rond point mais dans le sens opposé, ce n'est pas un simple hasard, ce n'est pas possible.

Ce harcèlement de la police se poursuit encore maintenant, lorsque je le signale ça se calme parfois et ensuite ça reprend quand on fait de nouvelle chose, comme quand on est retourné en aslace quand on y étais pas allé depuis longtemps et même une fois il y a eu quand on rentrait de courses il me semble des voitures de police qui sont venu pour encore une fois me violer avec mon intimité et ma sexualité, à audincourt dans l'entrée d'une rue avec un sex shop ou l'on passait en voiture dans la grand rue, il y avait une voiture de police et quelques centaines de mètres plus loin il y avait une voiture de police a coté d'un arrêt de bus avec un flic dedans qui regardait avec des jumelles en face un peu à coté l'entrée d'une maison ou vivait une jeune femme avec qui je n'ai pas pu sortir à cause de différents problèmes du à ce que j'ai subis par contre je ne sais pas pourquoi ils sont venu faire ce cinéma à ce moment là puisque c'était des années après, j'avais dans le HLM ou je vivais avant des jumelles aussi comme voisines bien que je ne les fréquentais pas tellement.

Une fois plus récente est quand on est allé en alsace et en allemagne, on était bien tranquilles et en retrant j'ai encore reçu subis des menaces du même genre, je ne me suis senti pas bien du tout par deux fois, la seconde plus que la première, comme paniqué, ennuyé et je pense réellement que c'était encore des gendarmes qui me menaçaient même à distance qui me battaient pour me faire perdre en fin de compte le "bien être" que j'avais pu gagner en alsace, tout comme ils me battent comme ça pour me faire perdre l'amour que j'ai pu avoir avec des femmes.

Cela fait bien longtemps que j'ai compris qu'ils veulent me harceler (me culpabiliser: faire comme si j'en étais coupable) avec ce que je n'ai pas pu faire, avec ce que j'ai vu, ce que j'ai compris, ce dont je me suis aperçu, et surtout tout ce qui concerne mon intimité et ma sexualité, le "meilleur" moyen de tuer les gens à petit feux sans ensuite être accusé de meurtres ou d'assassinats.



  • Les Accidents Douteux lorsque je rendre de chez un oncle


Je me suis aperçu que j'étais souvent culpabilisé pour un oncle, lui est le premier enfant de ma grand mère et moi je suis le premier enfant de sa soeur et il semble répandu l'idée de faire culpabiliser (tuer) les premiers enfants ou les enfants considérés comme premiers.

Ca a commencé lorsqu'étant petit j'étais allé avec mes grands parents chez cet oncle qui habitait alors vers paris. En rentrant sur l'autoroute, une femme en voiture vient devant et au bout de quelques secondes se met à piler sans raison apparente et on lui rentre dedans, il n'y a pas eu de blessés mais la voiture était hors d'usage et là personne ne se soucie de moi alors que j'avais 7 ou 8 ans, même pas les gendarmes arrivés ensuite qui d'après mon grand père lui ont dit qu'il était responsable mais pas coupable (?!) parce qu'on doit toujours rester maitre de son véhicule, sauf que là ce n'est pas lui la cause l'accident mais la femme avec la voiture devant, ils cherchent toujours à faire croire que c'est de la faute des innocents qu'ils font culpabiliser au prétexte de la responsabilité confondue souvent avec de la culpabilité.

D'ailleurs j'ai failli mourir parce qu'en fait d'une part je n'étais pas attaché (mes grands parents semblaient se ficher de moi et faire comme si je n'étais pas là) et que j'étais entre les deux sièges à l'arrière mais j'ai eu le temps de me remettre de coté avant le choc. A cette époque j'avais déjà fait ma NDE mais je sais que petit j'avais déjà eu un accident de voiture sur l'autoroute notre voiture était allée dans le bas coté, mais je n'ai jamais vraiment su pourquoi, mon oncle qui conduisait a dit qu'il avait cherché quelque chose dans sa boite à gant mais c'est tout et là aussi aucun "traitement de faveur" de la part des gendarmes ou j'ai été maltraité au prétexte d'aller faire des radio a l'hopital, ils m'ont emmenés en hélicoptère alors qu'apparemment je n'avais rien de grave mais ça me faisait tellement peur que je pleurais et hurlait tous le temps dans l'helicoptere m'as-t-on dit mais apparemment ça ne les a pas dérangés de peut être me traumatiser et m'effrayer encore plus que l'accident en lui même et d'en rajouter finalement sur la peur de l'accident mais vous l'avez compris le vrai but des gendarmes même ceux qui prétendent être secouristes est toujours d'en rajouter à ce qu'on a déjà subis, leurs actions héroiques ne sont que des "leurres" pour encore mieux gagner la confiance des gens et pouvoir encore mieux les manipuler et les abuser ensuite.

Aucun gendarme en france ne fera de bien gratuitement, ils espèrent toujours pouvoir ensuite en retirer des bénéfices comme du pouvoir sur les victimes et les gens secourus, ils sont tous du coté du mal en faisant croire qu'ils sont du coté du bien alors qu'ils sont du coté du mal qui parfois fait le bien pour mieux pouvoir tromper son "adversaire".


Ce n'est pas tout, des années après alors que mes grands parents étaient mort les deux, on était allé avec ma mère voir cet oncle et leurs enfants et en sortant de l'autoroute en haute saone, il y a eu une voiture de radar banalisée qui peu après qu'on soit arrivés sur les routes secondaires s'est mise pile devant nous, ils nous a rattrapés, dépassés puis s'est collé devant a un ou deux mètres quelques secondes puis est reparti en trombe et on a eu une amende par la poste ensuite mais c'est louche, puisque ma mère ne roulait pas trop vite (elle conduit bien et n'a jamais eu d'accident grave), je me demande si il n'a pas suffit de l'effet d'aspiration provoqué par la présence du véhicule devant pour dépasser la vitesse dite autorisée ( à ce sujet, la répression actuelle de la sécurité routière n'est qu'une manipulation évidente pour faire culpabiliser les gens respectueux de la véritable sécurité routière qui évitent les accidents: http://www.liguedesconducteurs.org/).

De plus je n'ai plus les papiers parce que ça date de quelques années déjà mais c'était indiqué l'endroit dans le procès verbal reçu comme étant pas loin d'un croisement d'une route allant dans un quartier appelé bouloie (comme là ou on habitait avant, ma mere avait du prendre un appartement là pour être proche de ses parents quand mon pere nous a abandonné quand j'avais 9 mois) mais la voiture radar qu'on avait bien vu n'était pas là à cet endroit du tout mais dans les champs bien avant la ville. Sans doute encore un coup monté contre la mère et l'enfant, ce qui représente la vie par excellence.

La réalité est que ce gendarme à mélangé dans son "cerveau" d'abruti plusieurs choses, l'accident que j'avais déjà eu, le fait qu'on habitait dans un quartier appelé aussi bouloie avant de déménager dans la maison ou comme indiqué plus haut à partir de ce déménagement les gendarmes ont décidés de nous ennuyer sévèrement, parce qu'ils ne supportent pas que les gens soient propriétaires, ce sont des esclavagistes modernes qui seraient en prison pour nous avoir (mal)traités comme ça si la loi de la vie était respectée en France. Avez vous remarqué comme on entend parler partout de règles, de règlements, de lois mais jamais de la vie et des règles de la vie ? C'est la preuve que l'on (sur)vit dans une sorte de camp de concentration (de la mort) géant, à l'échelle de la planète je pense.

En fait, je me suis souvenur avoir perçu ça des années avant lorsque je jouait à Mario Kart (un jeu de karting) j'avais été content d'avoir pu gagner en faisant ça, grâce à l'aspiration j'avais pu doubler un adversaire et gagner et ces abrutis de flics qui ne font pas la différence entre un jeu et la réalité croient qu'ils doivent punir ça parce que comme les enseignants à l'école ils interdisent d'être content et satisfait et je pense que c'est lié aussi au fait que c'était ma mere qui m'avait acheté ce jeu et qu'elle était la seule qui me payait ce dont j'avais besoin pour (sur)vivre et m'occuper. Je me souviens clairement à ce moment là en jouant m'être dit qu'un policier allait utiliser ça pour me culpabiliser, je n'y avais pas cru et n'avais pas compris à l'époque que je percevais en fait la réalité des faits à ce moment là.

J'ai déjà entendu parler d'accidents douteux à la TV, ou un flic avait écrasé une petit fille sortant de l'école sur un passage piéton, disant qu'il y avait eu de l'huile sur la route, je suis là aussi presque sûr qu'il a reproduit et utilisé une scène de mario kart ou dans un circuit il y a une flaque d'huile à un endroit qui fait déraper, je l'avais vu des années aussi avant en jouant à ce jeu en passant à cet endroit, je m'étais dis qu'un policier allait encore prétexte un jeu pour aller tuer des innocents et qu'il ne serait pas condamné. Il me semble bien que c'était sur Super NES, nes en français fait penser à la naissance et il est évident que la police et ceux maltraitant (officiellement ils disent travailler mais c'est un usage abusif de ce mot de leur part) dans les institutions veulent tuer la vie au prétexte de la naissance.


Ca parait absurde mais les gendarmes et policiers le sont en général, ils voient ça comme un jeu sans conséquences tant qu'ils n'en sont pas eux mêmes les victimes. Ils sont tellement stupides qu'ils croient que les jeux sont des simulateurs de ce qu'ils doivent faire. Ils avaient été outré à l'époque par un jeu appelé GTA (la première version) ou l'on était un bandit, on pouvait écraser les piétons dans le jeu, etc, mais quand eux mêmes ou les enseignants passent leur temps à maltraiter des enfants ce qui risque de les rendre criminels plus tard là ils ne disent rien, comme si on devanit un criminel en ayant simplement joué à un jeu, je pourrais citer plein d'exemples comme ça, par exemple en jouant à un deux trois soleils dans la cour de récréation, je m'étais dis que les policiers pourraient utiliser ça plus tard pour m'arrêter pour avoir joué. C'est réellement utilisé par eux pour manipuler et provoquer des coups montés le simple fait de jouer et de s'amuser normalement quand on est enfant, il est quasiment de notoriété publique en France que les policiers sont des membres des réseaux pédophiles secrets d'état.


Cet oncle a déménagé maintenant vers Dôle dans le jura ou l'on passe pour aller le voir et là aussi ce harcèlement policier à repris, au début comme d'habitude ça allait bien on a du y aller une ou deux fois pour aider à emmenager et lui rendre visite mais là aussi, dès que j'y suis allé avec seul ma mere pour la premier fois là aussi et plusieurs fois on a vu apparaitre des voiture de police municipal aux ronds points qui arrivaient là aussi comme dans un mirroir au même moment et de l'autre coté, mais là aussi il y a des problèmes encore plus graves de risques d'accidents, une fois alors qu'au centre ville on venait de passer en marchant sur le trottoir une sortie de véhicule ( https://www.google.fr/maps/@47.0948395,5.4961116,3a,75y,33.27h,61.37t/data=!3m7!1e1!3m5!1sMWpgL5FwVfbgLeH0pWin5w!2e0!5s20110401T000000!7i13312!8i6656!6m1!1e1 ), j'ai vu une voiture de police en sortir en trombe sans avertissement (alors qu'elle doit passer sur un trottoir piéton pour sortir sur la route) et pire encore une autre fois alors qu'on sortait en ville avec un de ses enfants et sa femme ayant un bébé de moins d'un an, une voiture de police est arrivé là aussi sans avertissement sonore a très grande vitesse nous passant devant alors qu'on allait commencer de traverser le passage piéton à cet endroit et il n'y avait presque pas de visibilité pour la voiture de police de voir ce qu'il y avait sur la route avant de tourner là même très vite (https://www.google.fr/maps/@47.0941877,5.4965074,3a,75y,13.81h,78.9t/data=!3m7!1e1!3m5!1snuxEo6AFVUivda8e9UNZyg!2e0!5s20110401T000000!7i13312!8i6656!6m1!1e1 )

Dès que je rentre chez moi ensuite, je me sens très menacé (de mort) dès que je fais ensuite mes activités normales comme du bricolage, je ne me sens pas à l'aise dans mon corps, ce que j'ai subis revient.

Je parlais un peu plus haut des menaces d'accidents en vélo juste après avoir recontacté une tante que je ne voyais pas depuis longtemps et bien là aussi dès que je suis rentrée, le lendemain j'ai reçu des menaces que j'ai vu en rêve, en fait exactement le même genre de menace de quand j'étais allé chez cet oncle après ne pas avoir revu mes cousins depuis longtemps, j'étais rentré et j'avais ressenti comme si la gendarmerie voulaient absolument m'arrêter et que je devais être présenté au tribunal (en fait il s'agit de ce qu'on essait de me provoquer et ça s'est réellement produit mais j'y reviendrais dans un autre article sans doute), je n'y avais pas prêté attention mais c'était vrai j'ai été de plus en plus harcelé et réprimé dès que je faisais quoi que ce soit, en fait comme au lycée ils me persécutent dès que j'ai des contacts, et là rebelotte, j'étais content de l'avoir revu, elle est gentille et c'est tranquille chez eux et bien entendu ça ne passe pas pour les "autorités" locales qui ne supportent pas qu'une victime puisse s'en sortir et donc ils essaient encore de me provoquer des problèmes pour que je sois convoqué au tribunal. A noter que son mari était aussi ingénieur en mécanique comme l'oncle cité avant qui était ingénieur dans des projects classés secret-défense.

Plus précisément, en revenant de chez cet oncle je pensais à faire des travaux d'isolation dans la maison et apparemment d'après ce que j'ai compris ça ne plait pas aux enseignants qu'on veuillent améliorer la qualité de vie alors les policiers ou gendarmes qui sont les servants des tout aussi abrutis qu'eux d'enseignants vont persécuter les gens comme moi qui ne font pas ce que veulent les enseignants-esclavagistes et en fait le rêve en rentrant de chez ma tante commençait par le fait, le prétexte que je devais être arrêté et condamné pour avoir tout simplement réparer des fissures dans le portail d'entrée qui laissent passer l'eau et l'abime. Et il y a aussi même le fait que je me souvienne bien de mes rêve qui me permettent de savoir ce qui se passe pour moi, ce qu'on me fait subir qui est réprimé, avec ces persécutions j'ai beaucoup plus de mal mainteant à me souvenir de mes rêves alors qu'avant j'en était très facilement conscient, on m'impose en fait de refouler mes rêves (mes connaissances) ainsi que tout ce que j'ai subis. Ils voient en fait ce que l'on a subis comme étant ce à quoi on doit être condamné !

J'avais aussi reçu ce "message" quand j'étais encore au lycée, au début de l'année j'avais du aller au secrétariat faire des papiers et en attendant à l'entrée j'ai pensé que je voulais continuer d'aller à l'école même je ne le pourrais pas parce qu'on allait me renvoyer et immédiatement ensuite que je serais présenté devant le juge, en fait ils essaient de transformer tout ce qui est normal (comme avoir des contacts, vouloir continuer sa vie) en harcèlement (judiciaire) contre la victime, comme avoir un casier ou mettre ses affaires se transforme en avoir un casier judiciaire, vouloir continuer d'aller à l'école se transforme en continuer les poursuites judiciaires contre la personne qui voulait continuer ses études, etc; tout est comme ça dans le pays de montbéliard si vous avez eu le malheur d'être une victime vous y serez persécuté en permanence. Le fait que j'étais privé de contacts et qu'il m'en fallait absolument a été transformé dans le raisonnement des "autorités" locales en il faut absolument que je sois persécuté. Ils remplacent le bien de la vie par leur culpabilité qui empêche de vivre.

Que ce soit bien clair, dans le pays de montbéliard il n'y a pas de place pour la vie, les relations, les amis, les sortie, l'amour, il n'y a qu'abus, répressions, harcèlement et menaces contre tout ce qui est ou serait bien d'avoir et/ou de faire (ils nient que la vie fait le bien), c'est une sorte de guerre (de destruction de la vie) permanente contre les habitants à laquelle se livrent les "autorités" locales, au lycée viette ils avaient ou ont encore des accords avec l'armée pour que ceux faisant une section technologique y soit embauchés de préférences (ils empêchent de préférer la vie), ou encore les industries locales comme peugeot entretienne ce climat de guerre, ou les être humains sont considérés comme des sortes de robots esclaves (des objets) pour produire des objets comme des voitures, ils font même travailler les gens la nuit comme si c'était urgent de produire des voitures, mais ces entreprise ne sont que le déni, la négation des crime contre l'humanité déguisée en travail, il n'ont aucun respect pour les émotions et le ressenti, la rythme de vie biologique (exemple: http://www.wikistrike.com/2015/09/faire-travailler-les-gens-le-matin-s-apparente-a-de-la-torture-annoncent-les-scientifiques.html )





Les entreprises ne sont que des constructions mentales (des illusions) pour faire subir des abus aux gens au prétexte du travail et détruire la vie normale et habituelle: http://www.leparisien.fr/societe/automobile-peugeot-sochaux-instaure-le-travail-du-week-end-29-05-2002-2003108753.php

Et ensuite ils viennent pleurer qu'ils ne vendent plus assez de voiture et que c'est la crise mais ça n'empêche pas de prétexter de devoir produire tellement de voitures qu'ils doivent travailler la nuit et le week end. J'ai eu de nombreux problèmes avec des gens venant de chez peugeot ou leurs enfants à l'école qui se prennaient pour les supérieurs des autres tant ils étaient dans le déni.


Exemples des Menaces Récentes

Par exemple pour montrer les menaces et autre harcèlements que je subis continuellement, voici un simple résumé des menaces que j'ai pu subir et percevoir simplement parce que quelqu'un de ma famille est venu nous rendre visite et nous aider dans des travaux d'isolation (je parle ici de pendant que je rédigeais cet article et ce passage fin d'été 2015), en france on en trouve partout des exemples comme ça ou l'on voit bien comme ce que je subis dans mon corps et les conséquences que ça peut avoir est utilisé pour me persécuté de même que tout ce qui ne regarde pas les "autorités" comme les contacts que je peux avoir, en bref, tout ce qui me concerne directement moi et mon corps en fait :

Jour 1:

Je dormais et je me suis réveillé un peu engourdi ayant le bras levé et menacé de procès que je devais aller au tribunal pour ça, j"ai baissé le bras et les menaces ont disparues.

Jour 2 :

Toujours en provenance de mes rêves qui me disent la verité sur ce qu'on veut me faire subir, j'ai là aussi reçu des menaces très claires, que la police est là pour foutre la merde et que je n'avais qu'aller à blamont me faire violer très durement. [ vous verrez à la fin du message un passage rajouté sur blamont ou j'ai été arrêté par la gendarmerie et ils m'ont réellement traité durement et même violés en m'empêchant d'avoir des relations parfois intimes avec des jeunes femmes de blamont qui sont venues vers moi ]


Jour 3 :

Des menaces de ce genre encore plus que d'habitude tous les jours depuis l'arrivée de la personne pour m'aider mélangé avec le fait que j'essaie de me souvenir de mes rêves ou j'ai vu qu'il faudrait m'imposer d'aller à un procès, que nous vivons dans une sorte de prise d'otage permanente et que leur véritable but est de faire les abrutis et de discriminer tous ceux qui comme moi ne sont pas abrutis.

Jour 4 :

De nouveau impossible de me souvenir mes rêves, depuis ce harcèlement j'ai du mal de m'en souvenir alors qu'avant j'avais aucun probleme pour bien me souvenir de mes rêves, ça fait partie de leur façon de détruire la vie des gens, ici empêcher de connaitre les rêve empêche de se connaitre soi même et de savoir ce qui se passe pour soi, notemment dans les relations avec les autres et de savoir ce que l'on subis et ce qu'on nous fait, ce qui s'est réellement passé, c'est ça le véritable esclavage, empêcher comme le font souvent les parents avec les enfants de se connaitre et d'être soi même.

Jour 5 :

Après une soirée au restaurant, toujours les mêmes menaces de voir se transformer le fait d'avoir été en contact avec d'autres gens (notemment les serveuses femmes) dans ce restaurant en procès.

Le lundi suivant le départ le dimanche, les menaces ont changées il ne s'agit plus de menaces direct de procès mais de claires menaces de la police/gendarmerie dès que je fais quoi que ce soit, comme faire attention de bien ranger et poser une caisse à outil pour qu'elle ne se renverse pas ou encore quand je ferme une grosse porte, autrement dit souvent quand j'utilise mes muscles et ma force et quand je fais attention à l'équilibre.

Autre exemple, je disais plus haut avoir subis des menaces pendant deux trois jours dès que j'ai appris qu'on allait revoir un cousin parti vivre aux USA et bien ce jour arrive ce week end et là encore deux jours avant je recommence de recevoir des menaces surtout la nuit ou je ne me sens pas bien du tout, je sais qu'on me traite comme ça pour me faire culpabiliser moi et ce cousin qui comme moi est le premier enfant de sa mère, mais pourquoi vouloir faire culpabiliser (tuer) les premiers enfants ?

Et bien entendu, le jour ou ce cousin est arrivé ce samedi, alors que jamais on entend souvent ou régulièrement de sirène de police à Dole, tout 'd'abord lorsqu'avant qu'il arrive (environ 1h avant) on regardait la maison depuis dehors parce que l'oncle discutait des travaux d'isolation à réaliser, une voiture de police arrive juste dans la seule partie de la route qui est visible depuis là ou on était (un croisement ou l'on voit un petit peu la route de loin) et juste quand on rentre d'être aller chercher mon cousins à la gare, des sirènes de police un instant juste quand on arrive dans la maison pour faire croire qu'on est suceptibles d'être arrêtés...

En réalité ils nous persécutent comme déjà démontré avant lorsqu'on a des contacts entre nous et donc qu'on ne culpabilise pas de ne pas avoir de contacts (avec les premiers enfants). Il est impossible que ça soit du hasard ou une coinscidence ou que comme ils essaient de le faire croire ils fassent ça pour sécuriser le fait d'avoir des contacts.

Et bien sûr le lendemain du retour, rebelotte, les mêmes menaces que je dois subir un procès au prétexte que j'ai revu mes deux oncles et que ça ne fait pas de culpabilité, etc. Ou encore ça m'est revenu en écrivant ce texte, lorsqu'il y a déjà pas mal d'année j'avais commencé d'aller voir le coiffeur pas loin d'ou j'habite ou la dentiste, j'étais là aussi comme menacé comme dans les commerces cité plus haut, parce que ce coiffeur et cette dentiste sont de qualité. Et lorsque j'ai changé de coiffeur, là aussi j'ai eu "droit" à ce genre de menaces, comme si j'étais un drogué de vouloir changer de coiffeur. C'est absurde comme ça mais c'est réellement comme ça avec ce genre de raisonnements falacieux que réfléchissent des fonctionnaires de police/gendarmerie ici et la façon qu'ils sont bien sur en accord avec ceux qui ont du pouvoir et qui se prennent pour les autorités de nuire aux relations humaines.

Tout ça est lié au fait que quand on a des séquelles parce qu'on a été battut de diverses façons (http://alice-miller.com/articles_fr.php?lang=fr&nid=102&grp=11) (abusé, maltraité, harcelé, etc) on doit les dépasser (http://temoignages-enfance.blogspot.fr/2010/09/alice-miller-ne-parle-pas-de-theorie.html) pour guérir et retrouver sa santé, sa vitalité, sa vie. Je comprend maintenant à quel point le corps est nié et donc n'est absolument pas respecté par ces "autorités" qui préfèrent que les gens restent maltraités avec toutes les séquelles que ça comporte plutot que de les aide à vivre leur vie, c'est aussi pour ça que ces "autorités sont de véritables criminels, ils empêchent la véritable vie.


Le Harcèlement avec les Femmes de la Police

Lorsque je suis en train d'écrire ce paragraphe, on entend beaucoup parler d'une campagne contre le harcèlement des femmes dans les transports en commun et lieux publics (ou plutot lieux merdiques en réalité), bien entendu, aucun mention du fait que bien souvent et comme j'ai pu le constater partout ce sont les employés eux mêmes de ses services publics qui font du harcèlement comme je l'ai démontré avec mes témoigages, en réalité ce n'est qu'une campagne pour que ce harcèlement soit uniquement et exclusiement réservé au "employés de l'état" pour qu'ils le fasse subir aux usagers. Un peu comme la lutte anti secte est en réalité la lutte contre les sectes concurrentes de "l'état" .

Le vrai but comme là aussi je l'ai démontré avec mes témoignages c'est d'empêcher les véritables relations et dans les sanctions contre le harcèlement il est indiqué deux ans de prison pour avoir fait des "avances sexuelles" (c'est écrit comme ça en toutes lettres) mélangé dans le même paragraphe avec des gestuelles obcènes ou des images pornographiques. Cela confirme bien la tendance de partout de réprimer tout ce qui fait le véritable amour (y compris dans la sexualité) et de faire passer ça pour de la pornographie, bien entendu jamais ils ne le diront de façon aussi claire et visible, sinon ça ne passerait pas.

Donc on ne peut plus essayer d'avoir des relations (sexuelles) sans risquer d'être condamné, voilà la réalité de ce que l'on appelle la luttre contre le harcèlement en france, comme d'habitude c'est utilisé par les pouvoir publics à lutter contre la vie normale pour causer des souffrances (sous frances).

Ils mélangent en fait des vrais abus avec le fait de vouloir simplement avoir des relations humaines normales (ils mélangent le bien et le mal) et vous remarquerez que comme dans le cas de l'enfance, jamais on ne se demande d'une part comment ces hommes qui abusent des femmes ont été traités, ni comment on est traité dans les transports en commun par les employés, parce qu'en fait ils veulent protéger les employés de toute poursuite quoi qu'ils fassent pour pouvoir abuser en toute légalité des biens et des personnes.

La preuve ici, puisqu'ils font croire qu'ils dénoncent ce que sont et font les institutions françaises contre les personnes:

"Dans ces situations de harcèlement, il s’agit d’un rapport de domination et de prise de pouvoir. Le harceleur veut s’imposer et imposer ses désirs, ses choix. Il ne tient pas compte des désirs, des choix et du consentement de l’autre. Il n’y a aucune réciprocité dans cette relation."

Mais je voulais aussi écrire dans ce paragraphe deux exemples ou j'avais été menacé par la police/gendarmerie en partie à mon insu quand j'étais avec des jeunes femmes, en fait c'était peu après avoir été forcé d'arrêter d'aller à l'école, j'avais recontacté une amie d'enfance et curieusement, dès qu'elle m'a proposé d'aller faire l'amour avec elle , j'ai été comme pris de panique, je ne sais pas pourquoi, je me disais que la police allait m'arrêter si j'allais plus loin, etc, je n'ai rien compris sur le moment mais c'était déjà les menaces qui commençaient réellement, parce qu'il semble qu'ils ne supportent pas que je puisse avoir des relations et une vie normale, épanouie, etc et surtout ils veulent me détruire par tout ce qui se passe dans mon intimité donc forcément en ciblant en priorité mes relations personnelles et intimes avec des femmes.

Un autre exemple est pas très longtemps après, j'étais retourné chez des cousins vers paris que je n'avais pas vu depuis longtemps et en fait il y avait eu des amies de ma cousine qui voulaient être déflorées (ce sont des détails personnels et intime mais justement j'ai appris depuis qu'ils comptent la dessus pour qu'on ose rien dénoncer de ce qu'ils font subir) et là aussi j'ai été comme menacé, bloqué, me disant que la police voudrait m'arrêter pour ça, et bien là aussi c'était des menaces bien réelles d'être finalement rien d'autre que tué, meurtri, assassiné littérallement par la police/gendarmerie pour avoir eu des relations (sexuelles) tout à fait consenties et d'amour. Mais le problème est bien là, ils ne veulent justement pas que l'on puisse avoir de véritable amour de la vie, y compris de la sexualité.

Et en écrivant ce passage, je me souviens de quand j'étais chez eux mais bien plus jeune, une dizaine d'années, peut être moins, je m'étais dis que je serais arrêté par la police si je continuais d'en vouloir (des amis ?) malgré ce que j'avais subis, là aussi je n'ai pas compris sur le moment mais ça correspond bien à ce qui s'est passé ensuite. Il semble que de nombreux policiers et gendarmes croient qu'ils doivent arrêter les hommes qui ont eu des contacts avec des femmes, ils veulent abuser de leur pouvoir pour effrayer les hommes qui vont vers les femmes pour pouvoir se les garder pour eux au mépris et sans aucun respect pour la volonté des femmes qui cherchent à avoir des contacts avec moi et qui en sont empêchées maisça ne les empêchera pas d'aller faire la morale sur le consentement à ceux qui harcèlent les femmes dans les transports en commun par exemple, faire tout et son contraire semble considéré comme normal pour le pouvoir .



La Persécution et le Harcèlement Criminel de la Gendarmerie de Blamont Contre les Enfants et les Cyclistes

Je rajoute ce passage après avoir terminé les passages avant, parce que j'ai été cette fois arrêté par la gendarmerie de blamont ces jours ci pour rien comme d'habitude, j'étais allé mettre de l'eau dans ma gourde au WC publics et a peine sorti ils sont arrivés, ils se sont cachés derrière exactement comme il se cachaient derrière les obstacles visuels quand j'allais en vélo pour qu'on les voit au dernier moment comme raconté avant aussi, donc j'avais a peine commencé d'aller a blamont en vélo relativement régulièrement (à partir de la 3 ou 4eme fois) qu'ils avaient déjà pour projet de me menacer et de m'arrêter; ils voulaient me faire peur et que j'arrête d'aller à blamont; et ça fait d'ailleurs il me semble 2 ou 3 ans que je vais "souvent" à blamont (durant la belle saison surtout évidemment parce que la route pour y aller est tranquille en vélo et qu'il y a une boulangerie pour acheter a manger si j'ai faim et des chemins qui passent par là pour aller en vélo dans les bois et les champs, il y a aussi souvent des gens qui se promènent à cheval mais là aussi j'en vois très rarement passer par blamont même), et donc ils me disaient n'importe quoi, je dois dire que je n'ai rien compris à ce qu'ils me reprochaient, l'un d'eux était agressif et se prenait pour le chef; il me disait qu' "on m'a déjà vu comme ça" (oui, il ne dit que ça, je ne sais pas de quoi il parlait), ensuite il me dit qu"ils ont été impressionés" (aucune idée de qui et quoi il parlait), donc que des conneries comme ça, ensuite il me dit toujours d'un ton faché que ce n'est pas la première fois que je viens à blamont comme si c'était une sorte de crime que d'aller à blamont plus d'une fois, il m'a même dit que les cyclistes ne devaient pas s'arrêter à blamont mais ne faire que passer quand j'ai dit que je trouvais étrange de voir souvent des cylclistes mais presque jamais qu'ils s'arrêtent même quand il fait chaud sur la grand place ou c'est agréable...

Ou encore il me dit que c'est interdit de s'arrêter vers des enfants parce que parfois il y a des enfants qui joue ou je m'arrête en vélo dans les espaces publics, bref ils trouvent n'importe quel prétexte pour me reprocher de m'être arrêté en vélo à blamont, au début c'était vers le petit parc, ensuite vers la grand place ou je m'étais arrêté plus souvent ensuite.

Vous avez compris qu'ils cherchent comme à l'école à me reprocher toutes mes activités surtout celles qui me permettent d'avoir des contacts avec d'autres gens et font comme les enseignants à vouloir en fin de compte controler et décider à ma place de ma vie relationnelle et de mes relations (sexuelles), ils prétextent les controles (comme les enseignants) pour en réalité faire culpabiliser pour ce que d'autres ont faits, y compris ce que eux m'ont faits avec leur projections (http://alice-miller.com/courrier_fr.php?lang=fr&nid=1717&grp=1207) :

"Les discours dont vous nous faites part sont il est vrai grotesques et font penser au conte d'Andersen "Les habits neufs de l'empereur" quand vos interlocuteurs disent: "Alice Miller a ses théories, nous en avons d'autres" et que vous répondez: "Elle n'a pas de théorie, elle parle des faits. Elle dit que les enfants dressés à l'obéissance au début de leur vie ne peuvent pas, devenus adulte, discerner la cruauté de la fessée et qu'ils continuent de se culpabiliser de ce que les autres ont fait".
Ce sont les séquelles de la maltraitance qu'on PEUT surmonter dans une thérapie à condition que le thérapeute ne nie pas la réalité dont Alice Miller parle.
On a pas effectivement besoin de théorie si on ose voir la réalité de notre enfance.
L'enfant dans le conte d'Andersen est libre de s'exprimer spontanément en criant: "Mais voyons, il n'a rien sur lui !!", mais tous les adultes n'osent pas croire ce qu'ils voient, ils se forcent de croire ce qu'on leur a dit puisqu'ils ont été programmés à l'obéissance.
D'habitude on nie la vérité éclatante et c'est pourquoi on crée de plus en plus de théories absurdes.
Tout ça pour ne pas souffrir de sa propre enfance !!!
"


Comme indiqué avant j'ai été beaucoup ennuyé aussi quand j'avais commencé de faire régulièrement des travaux d'isolation dans la maison surtout parce que j'en ai profité aussi pour renprendre contact plus souvent avec un oncle ingénieur qui me conseillait et par la meme occasion mes cousins (tout ce que l'on fait comme activité bénéfique semble être prétexte pour déclencher la violence et les abus des "autorités" locales), cette fois parce que je vais plus souvent en vélo depuis quelques temps (en fait, ça me fait du bien au corps, je suis plus détendu et ça me permet de lutter contre les séquelles de la paralysie que j'avais eu à cause de ma NDE) mais en fait surtout je pense parce que par là haut je rencontre régulièrement des jeunes femmes sympa avec moi.

Ensuite il me dit que je ne dois pas m'arrêter vers des enfants que ça c'est interdit (c'est interdit à blamont de faire un pause en vélo au prétexte qu'il y a des enfants qui joue dans des lieux publics ?) , en fait a blamont il y a toujours des enfants dehors dès qu'il fait beau dans les lieux publics, je pense que c'est surtout un prétexte aussi pour interdire aux enfants mêmes de sortir dehors et de vivre normalement puisque d'après mes informations ils ont été eux aussi punis pour ça et interdits d'aller normalement dehors et depuis que j'ai signalé ces problemes les enfants semblent beaucoup moins jouer dehors, tout ça n'était encore qu'un coup monté pour empêcher les enfants de jouer et de s'amuser, les autorités locales semblent être de véritables tortionnaires et bourreaux d'enfants comme on peut le soupçonner depuis longtemps quand même.

Bien entendu, ce gendarme savait bien qu'il disait n'importe quoi alors il m'empêchait de lui parler pour parler de ça. En fait c'est la veille un type est arrivé en voiture derriere moi alors que j'étais assis sur un banc depuis 1mn, il me fixait de derrière le bas du dos et je me demande ce qui se passe, il ne répond rien, il continue de m'ennuyer, dit que ses filles l'ont appelé disant que je les suivais, ensuite il me dit "tu veux qu'on s'explique" d'un ton agressif d'un type qui ne veut rien comprendre (ses filles étaient en fait à coté, deux jeunes de 15-16 ans qui étaient sur la place quand je suis allé par là, dont une qui lorsque je suis arrivé était couchée à plat ventre sur la une table en pierre, je me demandais ce qu'elle faisait voir même si elle avait un probleme), et donc il semble tellement vouloir protéger ses filles que tout d'un coup il s'en va sans rien dire et en reculant cogne un arbre tout le long du coté de sa voiture alors qu'il lui aurait suffit de reculer tout droit en marche arrière pour faire la manoeuvre sur la route pas passante, et laissant ses filles là aussi d'ailleurs, comme quoi il ne semblait pas du tout appeuré par moi pour ses filles à moins qu'il ne voulait pas les protéger ? Je pense que le fait que je sois sensible aux jeunes et enfant, c'est à dire que je ne fait pas comme les adultes souvent les traiter comme des "sous hommes" semble déplaire à certaines personnes. Il est vrai que j'ai croisé plus souvent des jeunes ces temps ci vu le retour de l'école et le fait qu'a cause du temps il faut beau soleil souvent que l'après midi et que l'on est plus dehors. Oui quand ici ou rencontre plus souvent des gens, ça parait suspect aux "autorités", comme si avoir des amis, des amours et voir même des relations sexuelles devait rester quelque chose d'exceptionnel voir d'interdit.

J'avais déjà remarqué au tout début de la rentrée l'étrange ambiance très différente ou c'était assez tranquille et ouvert et dès la rentrée tout semblait morne, les enfant "tiraient la tête" , encore une preuve si besoin que les enseignants et les "autorités" comme les gendarmes et les enseignants veulent interdire d'être content. Deux semaines avant environ, j'étais dans la grand place ou jouaient des enfants pas loin, et à un moment une petite fille parlait de chiens qu'elle avait vu par là dont elle avait peur mais apparemment il n'y en avait pas et peu de temps après, une voiture de gendarme à faire le tour de la grand place en sens unique puis est revenue passer relativement rapidement (les voitures de gendarmeries roulent toutes beaucoup plus vite que les voitures normalement qui à blamont ne roulent pas vite) et dès qu'il est passé à coté on a senti comme il a cassé l'ambiance, les enfants n'étaient plus joyeux, souriant, ne rigolaient plus et ne parlaient plus. Je n'ai pas compris tout de suite mais il semble que le bar de blamont menaçait les enfants, il y avait eu que le chien du bar qui à un moment était tourné vers les enfants avec deux personnes à coté à croupi comme si ils étaient prêts à lacher le chien sur les enfants, un peu avant elle disait comme si elle avait peur de se faire tuer, "oui c'est ça tue moi" disait elle à haute voix sans que je sache trop à qui et de quoi elle parlait.


Je précise qu'a blamont les gens semblent plutot sympa, il y a déjà eu une jeune fille qui m'avait demandé si j'avais besoin d'un renseignement, ou des enfants qui se sont adressé à moi parce que j'étais par là me disant qu'ils avaient peur de chiens, les enfants voient que je ne les ennuient pas contrairement aux adultes souvent et qu'il peuvent me parler, et je pense que c'est ça le fond du probleme, les gendarmes ne supportent pas que les gens aient des relations normales entre eux (http://www.alice-miller.com/articles_fr.php?lang=fr&nid=18&grp=11), surtout avec les enfants que je ne traite pas comme des moins que rien contrairement aux gendarmes qui traite les enfants pire que les esclavagistes traitaient leur esclaves.

Au début ou j'y allais, j'avais vu un père avoir un geste étant un abus sexuel manifeste sur une de ses fille, elle traversait la route et le père a prétexté ça (que ça peut être dangereux en effet) pour aller lui donner une tape sur le fessier zone érogène et sexuelle (http://www.alice-miller.com/articles_fr.php?lang=fr&nid=127&grp=10), mais elle était je pense de l'âge de 11-12 ans soit juste quand le développement sexuel commence de se remarquer chez les fille, qu'elle commence de devenir des femmes. Cette fille que j'ai croisé quelques fois semble gentille et sympa, me dit bonjour gentiment par exemple.

Ce sont en réalité des violeurs de relations qui font des intrusions dans ma vie personnelle et intime qui viennent m'ennuyer justement parce que j'ai fait connaissance avec quelques personnes là bas et discuté parfois et veulent remplacer la vie qui est aussi d'avoir des relations avec d'autres par leur culpabilité et font ça en remplaçant et m'empêchent d'avoir des contacts normaux par leur controle d'identité ou ils se prennent finalement pour ceux qui pourraient vouloir avoir des contacts avec moi en demandant mes coordonées, et ils ne supportent apparemment pas ça comme si on devait être comme en prison interdit d'avoir des contacts et des communications ce qui est évidemment une violation évidente de tout respect de la vie et de la dignité humaine.

Le pays de montbéliard est très fermé aux relations humaines normales (je parle ici des autorités et/ou pseudos autorités ayant du pouvoir qu'on prend généralement pour l'état) comme vous l'aurez sans doute remarqué dans mes autres témoignages. Un autre aspect est qu'ils semblent vouloir imposer leur point de vue, c'est à dire que l'on devrait se comporte comme la police/gendarmerie avec les gens, comme si on était des flics en service et pas avoir d'amis aussi qui veut imposer en fait sa culpabilité aux autres, parce que c'est ça le font du probleme, je ne m'impose pas et ne fait pas culpabiliser notemment les enfants comme le font souvent les adultes comme les parents qui se servent des enfants comme d'une sorte de décharge pour leur culpabilité.

La vérité est qu'ils sont complétement débiles, ils se montent la tête et inventent n'importe quoi, disait des phrases qu'ils me "lançait" dessus comme des missiles, l'un d'eux le plus tranquille avait une petite ressemblance à un acteur de la série prison break (break veut dire s'arrêter en anglais comme s'arrêter en vélo à blamon est interdit et les gendarmes viennent vous arrêter), l'acteur dominique purcell (https://en.wikipedia.org/wiki/Dominic_Purcell) et donc comme vous le savez peut être en lisant mes articles, étant petit j'ai fait une NDE du à un arrêt respiratoire, je n'avais plus d'air, ce qui fait avec le nom de l'acteur en enlevant l'R (l'air) pucell et donc il me dit d'un coup comme ça que j'ai suivi une petite fille (une pucelle->pucell) jusqu'au plateau (de tournage de la série ?). Ce que je viens de dire peut sembler farfelu, mais maintenant j'ai appris et constaté que c'est réellement comme ça que font et "réfléchissent" certaines personnes, même des fonctionnaires de gendarmerie.

D'ailleurs j'allais en vélo aussi cet été quand il n'y avait pas de monde dans le village mais ça évidemment il n'en fait pas mention, comme si le probleme était que je n'étais pas l'homme invisible et que l'on me voit quand je passe en velo !

Ce village est petit donc il n'y a presque que la rue principale ou passent tous le monde y compris les enfants. J'ai déjà aussi vu quelques fois des jeunes hommes en vélo qui étaient vers leur amie et il n'étaient pas de blamont, j'en ai vu un depuis le parc partir en vélo sur la route qui va en dehors du village, j'en ai aussi croisé une fois en allant par là qui s'embrassaient et en revenant en fin d'après midi je l'ai croisé dans un autre village plus loin, donc là aussi les flics vont venir interdire à ces jeunes d'aller en vélo voir leur copine ? Parce que c'est réellement vers ça que l'on s'achemine si on les laisse continuer d'ennuyer comme ça. Les gendarmes veulent en réalité interdire aux gens les relations normales (par leur illusions qu'ils appellent interdiction: leur "controles d'identité"), y compris intimes, amoureuses voir sexuelles.

Donc en résumé, à blamont il est interdit par les "autorités" locales comme la gendarmerie de s'y arrêter en vélo, d'être sympa avec les enfants, de trouver ce village tranquille et agréable, d'y recontrer des gens et de leur parler notemment parce qu'un des gendarmes se prend pour une star dans prison break même si il n'était pas ennuyeux avec moi comme son collègue. Ils m'empêchent donc par la même occasion de reparler à quelqu'un que j'avais connu a l'école au collège d'hérimoncourt qui habite là, et peut être de trouver une amie puisqu'une fois j'avais commencé de sympathiser avec une jeune femme mais ne l'ayant pas revu je ne sais pas si elle habitait là en fait.

Et aussi d'aller voir quelqu'un qui est le fils d'une amie de la famille qui habite là et qui apparemment fait lui aussi des travaux d'isolation dans sa maison ce qui m'intéresse.

C'est un probleme que l'on retrouve souvent, dès que l'on retrouve ses capacités souvent perdues par beaucoup comme l'empathie envers les enfants et plus généralement les émotions de l'enfant (http://www.alice-miller.com/tracts_fr.php?page=3), on est "mal vu". Voilà un article qui parle aussi du fait que le pouvoir semble réduire l'empathie des enfants, donc c'est comme on le préssentait le pouvoir de ne plus être attentif à ce que l'on ressent et donc à ce que les autres ressentent: http://www.wikistrike.com/2015/09/influence-du-pouvoir-sur-l-empathie.html


Ce que font ces gendarmes est emminamment dangereux, comme je le disais il se cachaient au croisements quand j'allais en vélo, ils se cachent derrière un WC public pour m'ennuyer alors que sur la route il est nécessaire d'être visible et vu pour éviter les accidents et les problèmes et d'autre part ils sont tellement soucieux des enfants que ça ne les dérange pas lors de la sortie des classe au collège que personne ne surveille les passages piétons parce que le collège est entouré de route (certes pas très fréquentée sauf la grand route), on peut le voir avec google street (la mairie est aussi dans le même batiment que le collège) :


Interdire de s'arrêter peut être dangereux aussi parce qu'il y a une cote à monter pour y aller et de l'autre coté aussi, donc on peut être fatigué et avoir besoin de s'arrêter, quand on est fatigué on est moins vigileant et on fait moins attention. Moi j'ai appris en faisant des ballades en montagne et du ski à faire attention et être attentif à l'environnement et aux autres, ce que ne semble souvent pas supporter les gendarmes prétendant pourtant défendre la sécurité, si par contre j'allais tous les jours au bar de blamont en voiture là ils ne m'auraient sans doute rien dit...

J'ai déjà signalé des problèmes évidents de sécurité que j'ai remarqué quand j'allais en vélo dans d'autres villages et que je croisais une classe dehors, par exemple une fois ils jouaient au baseball mais sans casque de protection alors si par mégarde celui frappe la balle la renvoie dans la tête de celui d'en face qui lance la balle, ça risque de faire très mal, ou une autre fois au village d'a coté, je rentrais en vélo parce que l'orage arrivait et malgré qu'il commençait de pleuvoir, qu'on voyait nettement les orages tous près, et bien un instituteur de l'école de roche les blamont était encore dehors dans un champ avec ses élèves qui couraient sous un grand arbre perdu en plus au milieu d'un pré, le risque est évident. Sans doute qu'ils ont aussi peur que je dénonce des problemes si j'en vois ou si j'en suis au courant en discutant avec des gens y compris des jeunes de blamont.

Ils sont donc venus m'ennuyer parce que je commençais d'avoir des contacts avec des habitants de blamont (ça fait partie du harcèlement et de la torture que d'empêcher les gens d'avoir des contacts entre eux, des les isoler dans la solitude, c'est inhumain), notamment avec des femmes, en effet depuis la rentrée des activités début septembre, j'ai déjà croisé plusieurs fois des jeunes femmes qui étaient très amicales avec moi et sympa , notemment qui faisaient du cheval dans les chemin par là autour dans les bois et les champs, d'ailleurs le vendredi quand ils sont venu m'ennuyer je le rappelle exactement en même temps que j'ai rempli ma gourde d'eau à coté du bar de blamont, une jeune femme a semble-t-il sans doute fait exprès de s'arrêter en voiture à coté, elle est passé pour se faire voir des gendarmes à coté ou elle n'avait rien à faire de particulier puisque c'était la pelouse et le bord de la route, elle est ensuite restée jusqu'a ce que les gendarmes partent et me laissent comme ça tout ennuyé par eux.

Juste avant j'étais allé dans les chemins par là haut et venait me reposer et prendre a manger à la boulangerie au centre ville et donc juste avant j'avais croisé là aussi une jeune femme avec je pense sa mere qui faisaient du cheval qui ont été très amicales avoir moi, sont venus vers moi me dire bonjour très amicalement, et ensuite en j'ai aussi croisé une autre jeune femme avec là aussi sa mere je suppose qui marchaient par là.

Je trouve ces coinscidences un peu trop évidentes pour en être, d'autant que je sais bien que c'est répandu dans le pays de montbéliard et les environs que la police/gendarmerie et ceux ayant du pouvoir viennent ennuyer dès que j'ai des bons contacts surtout quand ce sont des femmes et que ça se passe très bien, il veulent me faire perdre ma dignité et mes capacités relationnelles surtout je pense avec les femmes, autrement dit ils m'ont battus exactement comme certaines hommes battent leur femmes et détruisent leur vie emotionnelle, sexuelle et relationnelle.

Avez vous compris qu'ils voulaient me tuer pour avoir eu des contacts humains qui font la vie qu'ils nient ?

C'est une preuve de plus que les gendarmes sont venus pour m'empêcher de rencontrer des gens, semble-t-il surtout des femmes, ils sont aussi sans doute jaloux, plusieurs fois j'ai eu des problemes comme ça, dès que des femmes commencent à venir souvent vers moi ils viennent m'ennuyer, se croyant dans une sorte de harem ou les femmes seraient à leur disposition en priorité.

En effet l'un des aspect cachés des fonctionnaires est qu'ils ont la fonction de la culpabilité, c'est à dire de bloquer (la vie) et ils empêchent d'avoir des amis, je le sais bien j'ai dans la famille des fonctionnaire qui souvent se mettent à ennuyer et faire culpabiliser pour remplacer la vie (intérieure) comme d'avoir des amis par leur culpabilité. Et je vois bien qu'ils reproduisent dans le cadre de leur "travail" ce qu'ils ont subi dans l'enfance (de la culpabilité).

Je me souviens aussi qu'une fois il y a déjà quelques temps j'étais dans le parc à coté de la gendarmerie et j'avais complétement oublié mon casque de vélo sur une table et je suis revenu le chercher ensuite et je me souviens avoir pensé (en fait ce sont comme des sortes de "flash"sur le moment qui disparaissent ensuite,je ne peux pas m'en souvenir) que c'était en fait la gendarmerie qui voulait m'arrêter et m'avait fait oublier de prendre mon casque comme pour pouvoir m'arrêter et me "controler" (me faire du mal), je me suis bien demandé ce que c'était que ça et maintenant j'ai compris que c'était vrai en fait, ils ne reculent devant rien pour arrêter et persécuter les gens qui ne font rien de mal. Donc je pense qu'il m'ont fait oublier mon casque espérant me rentrer dedans et que j'ai un accident en déboulant comme ils faisaient au dernier moment ou je pouvais les voir comme je l'ai écrit avant, parce que d'après la police/gendarmerie, ce sont leurs victimes qui sont toujours les coupables de ce qu'ils causent mais c'est leur déni de la réalité.

Cétait les "prémisses" de cette situation ou ils m'ont arrêtés puisque j'avais "oublié" mon casque en repartant depuis le parc à coté de la gendarmerie une fois alors que je fais toujours très attention d'habitude et j'étais allé au centre du village pour acheter à manger. Ils utilisent ce que je fais pour protéger ma vie et survivre (mettre un casque, aller prendre de l'eau aux WC publics) pour me nuire et nuire à ma vie. Ils m'ont arrêté avec tout leur attirail d'armes et ça prouve en fait qu'ils voulaient me railler et m'effrayer de ne pas pouvoir me défendre et me menacer si j'osais tenter de me défendre.

Ils se plaignaient que je faisais attention à mettre des protections (y compris sexuelles avec le préservatif), ils ont aussi en fait aussi reproduit et utilisés des aspects de situations quand j'étais au ski (comme dans d'autres cas que je ne détaillerais pas ici), précisément quand je n'étais plus très intéressé par le ski et que je commençais de vouloir arrêter cette activité notemment parce que les stations setransformaient en n'importe quoi, en fait il me dit de ne pas m'arrêter vers les enfants c'est quand moi j'étais au ski (ils croient qu'au ski on cache qui l'on est avec les protections contre le froid) et que j'avais fait attention de ne pas m'arrêter trop près des enfants pour ne pas risquer un accident et pour ne pas les ennuyer et leur faire peur, ils ont décidé de "bien" m'emmerder avec les activités que j'ai ou que j'avais et prétexter n'importe quoi pour m'arrêter avec ça, même des jeux de mot douteux avec "ski" et "c'est qui", ils essaient de faire croire qu'on cache qui l'on est ou que l'on se prend pour d'autres gens quand on respecte la sécurité au ski.

J'ai arrêté d'aller au ski aussi à cause de ça, c'est devenu trop fliqué, c'est à dire que même le personnel des stations se comporte comme les flics, il y a même une fois une femme d'une station qui essayait de me forcer à enlever mes lunettes de protection pour aller sur les pistes, ce qui est très dangereux parce que ça abime les yeux le soleil qui se reflête sur la neige, ça risque même de rendre aveugle si c'est prolongé. Ils font de la mise en danger d'autrui au prétexte de "savoir qui c'est" comme si le savoir était dangereux, ça démontre bien ce qu'on dit des flics, qu'ils sont abrutis.

Ils font croire qu'on leur cache l'identité quand on fait attention à sa propre sécurité et d'avoir des protections adaptées pour ne pas se blesser lors d'activités, parce que pour eux qui l'on est c'est ce que l'on subis; ils mélangent ce que l'on subis et ce que l'on est réellement.

En écrivant ce passage, je me rappelle qu'au collège, jamais je n'orais osé aller acheter des préservatifs même à la pharmacie d'en face, tellement je recevais de menaces et de peurs dès que j'essayais de faire quoi que ce soit pour mon bien.


D'ailleurs j'avais signalé quelques problemes avec des jeunes femmes qui semblaient m'ennuyer, ce qui était en partie vrai mais maintenant je pense que c'était aussi et déjà des gendarmes d'à coté qui m'imposaient leur point de vue pour m'empêcher d'avoir des contacts et qui m'ont forcé par leur manipulations (dites mentales) à signaler ça et qui ennuyaient aussi ces jeunes femmes. Ils me faisaient en fait déjà subir leur projections, ils essaient de me faire passer pour ce qu'ils me font subir d'eux. Déjà plus avant, j'étais tombé je ne sais comment en vélo là aussi à blamont en voulant monter sur le trottoir et bien sûr c'est arrivé juste quand je suis arrivé sur la grand route en roulant en direction de la gendarmerie, alors que je ne roulais pas vite et que jamais je ne tombe en vélo d'habitude, malgré toutes les sorties même dans les bois je suis très prudent et là je suis tombé très lourdement m'égratignant pas mal quand même.


De même je me souviens qu'il y a déjà presque une dizaine d'année ou un peu moins peut être, j'étais allé au restaurant de la grand place avec de la famille, je ne m'étais senti pas bien et m'étais senti là aussi comme écrasé et manipulé, et là aussi j'avais perçu quelques instants que la gendarmerie allait m'arrêter si je continuais de venir à blamont mais je n'avais pas compris ce qui se passait à ce moment là.


L'un des autres aspects et je pense qu'ils utilisent bien sûr ce que j'ai subis et ce dont je me suis aperçu pour m'accuser de ça tout comme on accuse les enfants de ce qu'on leur fait subir, en effet j'ai une sorte de fatigue permanente du à un manque d'énergie causé par le fait que mes grands parents réprimaient mes besoins en énergie (http://alice-miller.com/courrier_fr.php?lang=fr&nid=1458&grp=0807) ça me cause une fatigue assez handicapente pour avoir de l'énergie pour certaines choses notemment sexuelles, d'ou je pense le comportement et les sous entendu douteux du père avec ses filles dont j'ai parlé plus haut qui était fixé sur mes reins, c'est assez douteux mais en fait je commençais ces jour là d'être fatigué du dos vers les reins à cause de trop d'effort fait pour porter des planches de bois lors de l'isolation de ma maison et ça revient parfois même si je fais peu d'efforts, ça fait au moment ou j'écris ça presque 15 jours que je ne suis presque pas sorti de chez moi parce que cette fatigue dans le bas du dos est revenue.

Ils abusent comme d'habitude de ce que l'on a subis dans l'enfance pour en accuser et en faire culpabiliser les "pauvres" victimes dans mon genre. Ils se "plaignaient" aussi que je sois vu dans blamont, je pense que c'est en rapport avec aussi quelque chose que j'ai subis dans mon enfance, j'ai déjà évoqué ma NDE et en fait j'ai perdu la vue quelques instant en revenant (j'étais réellement aveugle et paralysé totalement pendant quelques secondes) et je pense que là aussi ils interprètent ça de façon erronée pour notemment que ça me fasse culpabiliser, ils reproduisent un mauvais moment de mon enfance parce que eux même sont mauvais et que je suis une cible facile pour eux et leur "méchanceté". Les gendarmes et policiers semblent croient en général qu'arrêter est forcément bien, mais ce n 'est pas forcément vrai, si on arrête ce qui est bien par exemple ! Vous aurez sans doute compris qu'ils viennent ennuyer dès qu'ils commencent de voir la réalité et les vrais gens, les vrais personnes, surtout le véritable amour de la vie (c'est la lumière dont parle ceux qui font des NDE) et non pas des illusions.

Tout semble bon pour ennuyer et surtout culpabiliser et accuser les victimes d'abus dans leur enfance des faits qu'elles ont subies comme si les victimes manquaient de culpabilité ou devaient être coupables d'avoir survécu.

Je rajoute ce que m'a repondu une psy spécialisée dans les enfants que je connais que j'ai contacté au sujet de ce qui s'est passé à blamont et ça confirme ce que j'ai déjà ressenti même un peu partout dans le pays de montbéliard, dès que ça se passe bien, que l'on fait les choses tranquillement des pseudos autorités cherchent à ennuyer et même à effrayer :

"L'histoire du village de "Blamont" ressemble à une mise en scène un peu comme une ambiance "mystérieuse, anxiogène", où on laisse planer un danger potentiel, ça doit être très inquiétant pour les enfants qui doivent probablement ressentir un malaise et peut-être même être effrayés pour certain. C'est vraiment très bizarre, on dirait la mise en place d'une psychose mais dans quel but!! "

Ensuite alors que j'avais déjà écrit à cette psy, voilà ce qu'on m'a dit ce qui confirme ce qu'elle dit on veut m'utiliser comme bouc émissaire pour faire peur aux enfants au prétexte que je suis déjà passé par là deux ou trois fois depuis la rentrée de l'école, ils ne reculent devant rien pour ennuyer les gens bien, ils fairaient mieux de se poser des questions sur la façon dont ils traitent les enfants à l'école, là curieusement tout leur parait normal (!) : "Sais-tu que les surveillants du collège nous on dit que tu était un homme suspect et dangereux car tu suit les jeunes gens à vélo de façon étrange, ceux-ci qui sont mes amis on pris peur ! "

On m'accuse en fait sans doute d'être empathique envers les jeunes et de ne pas les accuser de tout et n'importe quoi comme ça se fait d'habitude (ils essaient de faire croire que les jeunes ont peur de ne pas être accusés !): "http://alice-miller.com/courrier_fr.php?lang=fr&nid=1312&grp=0607"

"Vous avez raison: La "haine pure" n'existe pas, elle est toujours une réaction aux blessures.. Mais les parents maltraitant cachent, bagatellisent ou nient ces causes et préfèrent accuser l'enfant et "la jeunesse". C'est facile, on trouve le support de partout. Il faut alors que nous en parlions franchement pour que la société apprenne de prendre les causes de la haine et de la violence au sérieux. "

Ca m'a fait penser à cette jeune fille qui était avec d'autres en vélo et qui a commencé de dire qu'elle avait peur de deux gros chiens, il n'y en avait apparemment pas ("on laisse planer un danger potentiel") sauf le chien du bar de blamont pas très loin, d'ailleurs je me demande si le bar de blamon n'y est pas pour quelque chose, puisque j'ai été arrêté en étant en face du bar, comme si c'était eu qui avaient appelé la police, et le chien du bar dont avait peur la petite fille était en fait dehors quand je suis passé, tourné du coté ou étaient les enfants avec deux personnes à coté a croupi comme si ils étaient prêt à lacher le chien.

Je réalise maintenant qu'elle s'est sans doute sentie menacée aussi parce que je l'avais déjà vu quelques fois et elle se déplace toujours à vélo, et l'on sait le sort réservé aux adeptes du cyclisme à Blamont avec ce que j'ai indiqué avant. Et le jour ou il y a eu ce chien au bar apparemment dirigé contre les enfants, les jeunes qui étaient par là étaient presque tous en vélo, s'amusant à déraper par exemple. C'est fou à quel point on menace les enfants pour tout et n'importe quoi, même le simple fait qu'ils soient en vélo !

Je me suis souvenu après avoir écrit tout ça qu'au tout début ou j'ai du arrêter d'aller à l'école, en fait les grandes vacances suivantes, j'avais osé aller vers un groupe de jeunes femmes qui semblaient être intéresseés par moi et dès que j'ai été vers elles, j'ai ressenti un gros malaise et me disait comme si la police devait m'arrêter (plus précisement reproduire l'arrêt que j'avais subis dans mon enfance: ma NDE), en fait je ne le savais pas mais il me menaçaient déjà de m'arrêter pour m'empêcher d'arriver à dépasser ce que j'avais subis et qui m'empêche d'avoir des contacts, ce qu'Alice Miller appelle :

"Résoudre les séquelles causées par la maltraitance infantile"


A la fête foraine aussi quelques années après, j'ai déjà raconté comme cette scène s'est reproduite ou cette fois s'était deux filles dont une qui était la soeur d'une fille que je connaissais qui étaient venus rapidement vers moi me faire des avances et la police passant par là est venu les faire partir, leur courir après. Oui dans le pays de montbéliard et même aux alentours on ne peut pas aller librement vers les filles ou les garçons sans être arrêté par la police ou la gendarmerie mais si on est un arabe qui menace avec un couteau à la fête jamais la gendarmerie ne fera quoi que ce soit et ils feront attention de ne surtout pas passer à ce moment là pour laisser faire ça.

En conclusion, comme j'ai déjà dit dans d'autres témoignages, dès que je commence de me libérer de ce que j'ai subis dans l'enfance qui m'empêchait d'avoir des contacts, notemment avec des femmes, les "autorités" viennent m'ennuyer et m'empêcher de pouvoir me libérer de ça pour me causer la mort.

C'est ce qui s'est passé à blamont, il y avait toujours une ambiance étrange, pesante, voir menaçante et je dirais même glauque comme m'a dit la psy cité plus haut, et en fait au début de la rentrée fin aout/début septembre, il n'y avait preque plus cette ambiance menaçante et on se sentait plus libre, notemment comme je le disais j'ai croisé là plus souvent des jeunes femmes qui venaient vers moi. Ce sont donc de véritable tortionnaires et esclavagistes, une sorte de prise d'otage permanente qui m'empêchent de vivre pour moi et qui en fin de compte violent mon intimité et croient qu'on est suspect de ne pas vouloir être abusé, violé, empêcher d'avoir des contacts, des amis ou même de la sexualité.

Il m'est revenu à ce sujet une situation similaire, il faut savoir quand dans notre région, il y a peu de grandes villes, ce sont beaucoup de campagne et de tout petit villages, ça a un certain charme mais depuis quelques années c'est devenu un prétexte pour ennuyer avec l'intimité, comme si dans les petit villes et village on avait pas le droit à l'intimité, au respect de l'intimité et de sa sexualité, comme si tous le monde pouvait se méler des relations et de la sexualité des uns et des autres; donc on était allé il y a quelques années faire un peu de tourisme dans les villages et en campagne et par deux fois on s'était arrêté dans un tout petit village (je ne sais plus le nom) en rentrant le dimanche parce qu'il y avait une boulangerie d'ouverte et bien la première fois j'ai été surpris de voir deux jeunes filles venir pas loin de moi avec un appareil photo et l'une prenait en photo l'autre devant le mur de la boulangerie, et bien en fait en repassant une seconde fois, je me suis aperçu que la gendarmerie était pas loin du tout, et bien sûr la première fois je m'étais senti mal à l'aise, comme ennuyé et ce n'est donc que la seconde fois que j'ai compris que c'était sans doute les gendarmes qui commençaient déjà de m'ennuyer et de vouloir m'arrêter, ce que les deux jeunes femmes avaient sans doute perçus.


Je ne peux qu'encourager à lire au moins les tracts d'Alice Miller sur ces problèmes causés par l'enfance qui synthétise bien ses découvertes parce que le problème est bien là, les gendarmes nous font croire qu'ils luttent contre les violences ou encore l'insécurité mais dans les faits ils luttent surtout contre ceux qui s'en aperçoivent en leur imposant de la culpabilité (http://temoignages-enfance.blogspot.com/2010/09/alice-miller-ne-parle-pas-de-theorie.html) et qui surtout s'aperçoivent de son origine dans l'enfance comme moi qui ai fait pas mal de recherches et de travail personnel là dessus:


Les racines de la violence

Comment créons-nous la cécité émotionnelle ?

Une rentrée sous le signe du respect des enfants ?
http://www.oveo.org/une-rentree-sous-le-signe-du-respect-des-enfants/



Et ça continue...

Encore de curieux comportements de la part de la gendarmerie dans le pays de montbéliard qui font exprès de venir me faire peur dès que justement je n'ai plus peur d'avoir des contacts et de faire des rencontres, cette fois hier après midi en allant au centre du village faire quelque courses, il y a encore eu de curieuse coiscindences, en effet à l'arrêt de bus pas loin en allant il y a eu deux jeunes femmes qui sont arrivées en même temps que moi par là, et en repartant il y avait aussi deux autres jeunes femmes qui discutaient par là et "comme par hasard", juste au moment ou je traverse pour prendre le passage piéton après avoir vu des jeunes femmes; une voiture de la poste avec derrière la gendarmerie arrive, certe la voiture de la poste a bien respecté le passage piéton mais il mettent en scène le fait qu'ils harcèlent tout simplement les gens avec des "posts", d'abord il y a un post et ensuite la gendarmerie qui vient vous ennuyer avec ça, c'est ce que réprésentaient cette configuration symbolique des voitures.

Ils cherchent toujours à ennuyer avec les femmes et les relations amoureuses qui sont derrière ça, j'ai appris à répérer leur menaces et j'ai voulu aller voir une hypno thérapeute après un salon de bien être mais dès que j'ai commencé de me dire d'y aller dans montbéliard je me suis senti menacé exactement comme quand j'ai commencé d'aller au lycée et à cette époque je ne pensais pas que ces menaces étaient réelles mais maintenant je sais que si j'y vais je serais ensuite harcelé avec ça parce que c'est une femme avec qui je me sens bien.

Et en rentrant chez moi j'ai eu un (gros) malaise comme si la gendarmerie m'attendait, en fait ils empêchent les relations normales entre moi et les femmes et détournent ça en remplaçant le fait que certaines femmes m'attendaient ou venaient vers moi par les gendarmes qui croient devoir arrêter les relations normales entre personnes même si ils prétendent le contraire. Et croient ils que les femmes qui venaient vers moi ont appréciées que je sois effrayé par eux au point de ne pas pouvoir être ami avec elles ? Et ensuite ils vont faire la morale aux "frotteurs" alors que dans le même temps ils empêchent aussi les relations (pas forcément sexuelles) tout à fait voulues ?

Ils recommencent d'ennuyer comme ça pendant la période scolaire (même si pendant les vacances de deux semaines ça se calme un peu), tous les ans c'est pareil, ils se permettent de harceler tous le monde au prétexte que les enseignants faisaient ça aux élèves à l'école et malheureusement les enseignants sont les petits protégés des abrutis de gendarmes du même niveau qu'eux, je parle abrutis au niveau des relations humaines.

Je ne sais pas si il est possible de faire comprendre à quel point dans le pays de montbéliard les autorités et autres responsables sont arriérés au niveau des relations personnelles et donc dans le déni, déjà en france c'est loin d'être au niveau de certains pays européens mais dans le pays de montbéliard tout ce qui est dénoncé même officiellement comme le harcèlement moral, les viols, les atteintes à la sexualité, etc sont considérés comme tout à fait normal et même ne devant pas être empêché; non c'est tout ce qui est normal qui doit être empêché ! Même de simples tracts d'informations sur les règles des femmes sont interdits par la mairie: http://www.osezlefeminisme.fr/article/une-action-sur-les-regles-interdite-par-la-mairie-de-montbeliard

"L’antenne du Doubs d’Osez le Féminisme ! (OLF25) avait prévu une action de sensibilisation pacifiste demain, samedi 24 octobre, de 14h à 17h, place des droits de « l’Homme » à Montbéliard. La municipalité leur a refusé aujourd’hui l’autorisation pour la raison suivante : "votre projet n'a pas trouvé d'écho favorable auprès de la municipalité". Pourtant, la demande avait été formulée il y a 5 semaines de cela."

Ayant signalé ça, le jour suivant ou l'on est allé en courses, on a encore eu "droit" à des voitures de gendarmeries qui arrivent en même temps aux carrefours, qui arrivent par derrière en nous suivant quand on va dans les magasins, sauf que bien sûr quand on leur signalé des problèmes de sécurité il sont nettement moins enclins à intervenir, parce qu'en réalité et l'on s'en doute quand même, c'est que ces pseudos services de sécurité ou de protection sont en réalité eu même des criminels et des véritables terroristes qui terrorisent même les enfants comme la psy cité avant me l'a confirmé mais ils sont encore dans le déni et persécutent ceux qui ne le sont pas (dans le déni):

L'indifférence - un produit du déni:





Après une pause pendant les vacances scolaires de la toussaint 2015, le harcèlement recommence:

Malgré que je sois allé en vélo plusieurs fois pendant les vacances de la toussaint comme il faisait très beau temps je n'ai jamais croisé de voiture de police/gendarmerie et là le lundi jour de le rentrée une voiture de police municipale vers Seloncourt vers une ferme "perdue" là haut ou j'allais voir si il y avait des chemins de VTT et quand je suis rentrée une voiture de gendarmerie à un carrefour venant de la route en direction de blamont qui est "apparue" au niveau du carrefour exactement quand moi j'ai commencé de pouvoir voir le carrefour...

Je rajoute à cela les menaces de ce matin que j'ai perçu en me réveillant, ou je me suis dis d'aller vers blamont revoir les jeunes femmes que je connais et donc j'ai d'abord reçu une menace qu'un motard allait m'arrêter si j'allais vers blamont au niveau de la grand route, au croisement ou la route descend vers blamont juste avant un virage et ensuite que je serais tué par un policier si j'allais à blamont en passant en vélo par les bois et les champs à coté (parce que c'est moins dangereux que la grand route), je précise que dès qu'on entre dans la partie construite de blamont, on se sent vraiment "mal", on ressent de la peur et un gros malaise, comme si on devait partir immédiatement si on ne voulait pas d'ennuis pas il s'agit en fait de la gendarmerie qui ne cesse de persécuter les gens qui vont par blamont.

Il s'agit de menaces que je reconnais maintenant, j'ai pu me rendre compte que ce genre de "présage" étaient vrais, j'ai vu en rêve et en conscience pas mal de chose que je pensais fausses notemment que la police/gendarmerie voulait me faire subir qui s'est révélé vrai même des années plus tard, mais je pense qu'ils arrivaient encore à me faire croire que ce n'était pas vrai pour justement m'empêcher de m'en protéger et de les éviter, pour que je tombe dans leur piège.

Ils semblent qu'ils se "greffent" sur ce que j'ai subis dans l'enfance, un événement très grave comme une NDE suite à une menace de mort comme je l'ai déjà un peu évoqué ailleurs, et reproduisent ça sur moi à leur façon, avec des menaces de mort si je vais voir des femmes . En fait je reçois de menaces de mort de coucher (pas seulement coucher avec des femmes mais aussi d'avoir la position couchée dans mon lit !).

Je me suis souvenu en écrivant tout ça que j'avais déjà été ennuyé comme ça justement quand j'étais au début du collège, dans mon lit je m'étais en fait masturbé et j'avais éjaculé pour la première fois et je me souviens m'être dit en même temps que la police allait m'arrêter pour ça, et bien encore une fois j'avais bien vu ce qu'ils essayaient de faire puisque je pense que c'est aussi ce que ce gendarme à utilisé pour me nuire en me disant que ça n'était pas la première fois que je venais (quel rapport?), en fait c'est ce que je m'étais dis que ce n'était pas la première fois (que j'avais des sensations sexuelles ) au sens strict du terme puisque c'est la personne qui est en premier partout, il semble répandu d'ennuyer, d'abuser avec ce qui s'est passé pour l'enfant dans la position couchée, je ne sais pas pourquoi. Ce qui semble prouver si il en est encore besoin que les gendarmes sont des pédophiles mais leur seul but semble être la détestation de l'enfant à son plus haut niveau. Et ça démontre aussi que les "autorités" locales de la région sont des violeurs d'intimité comme on peut s'en douter si on vit ici depuis quelques temps,

Je peux rajouter à cela qu'étant allé à coté de blamont à un salon "bien être", j'ai en effet encore été victime de manipulations à distance de sans doute la gendarmerie de blamont, manipulations que j'ai pu reconnaitre le soir en me reposant, je me suis senti pas bien, très appeuré et sans pouvoir bouger, je suis sûr et certains que ce sont les gendarmes avec leurs "mauvaises ondes" qui m'ont ciblé à distance, puisque ce salon était à 500m de la gendarmerie environ dans un autre village à coté, plus précisément et comme d'habitude ils essaient de me faire revenir dans l'état ou j'étais en revenant de ma NDE.

Et le lendemain je suis quand même passé par les chemins autour de blamont et évidemment j'arrive au niveau de la menace perçue dans le rêve et je vois deux type en combinaison orange, je ne sais pas ce qu'ils faisaient par là, et bien sûr comme à l'acoutumé, le lendemain je perçois les menaces qu'on m'a fait subir en passant pas très loin de la gendarmerie, que je ne dois pas réussir à avoir des amis avec ce que j'ai subis, qu'il faut porter plainte contre moi, etc... Bref les menaces habituelles des harceleurs qui ne supportent pas que "leurs" victimes s'en sortent.

Pourquoi donc est-ce que je me sens comme ça que après avoir été "proche" de gendarmerie (ils me reprochent d'être proche) puisque ça ne m'arrive pas quand je vais ailleurs dans des grandes villes, que dans des petits villages ou la pédophilie (l'abus émotionnel de l'enfant) semble très répandue encore.



A remarquer que la politique local de Blamont d'effrayer les gens commencent de porter ses fruits un des commerce à fermé définitivement depuis la 23 Octobre, malheureusement ce n'est pas le bar, puisque à blamont on préfère voir des gens aller se bourrer, s'alcooliser malgré tous les risque que ça comporte plutot qu'un simple magasin de fleurs qui ne fait de mal à personne, on va ensuite se demander pourquoi les jeunes s'alcoolisent tant alors qu'avant on offrait un bouquet de fleur et que maintenant on va se bourrer en oubliant de préciser qu'on est persécuté par les autorités quand on ne va pas se bourrer justement et qu'on fait comme moi attention à son équilibre tant alimentaire qu'émotionnel, etc. Et ça fera une belle émission culpabilisatrice sur France 4, spécialiste apparemment de ce genre de questions (les pigeons: culpabiliser les clients; émissions sur la conduite des jeunes sans jamais en expliquer les causes; emissions sur l'alcoolisation excessive des jeunes sans remettre en question la politique des autorités publiques sur le sujet, etc).


Et quelques jours ensuite : bien maintenant il semble que ça s'étende ailleurs et ça concerne la suisse, puisque l'on est allé la semaine dernière à un salon bio à strasbourg et en repartant de par là bas quand on y va on passe souvent pas cet endroit là en lien en fin de message et donc en allant on a vu une voiture de douane bien qu'on est pas passé par cette route là qui a fait bien attention de se montrer en passant devant nous, et en rentrant, on retrouve cette voiture de douane au rond point à coté de la gendarmerie qui arrêt a voiture suisse devant nous, et bien on a ressenti le même malaise qu'a blamont et c'était ça leur but, la reproduction symbolique de la situation de blamont et la mise en scène, puisque le batiment de la gendarmerie ressemble beaucoup à celle de blamont (une sorte de grand immeuble rectangulaire), a coté de blamont il y a la suisse et moi je représentais la frontière parce que j'ai fait une NDE (on dit , à tord qu'on depasse les frontières de la mort mais ce n'est pas exacte), ça parait absurde comme ça mais j'ai remarqué que la gendarmerie en france et similaires comme police/ douanes, etc en fait reproduisent les situations de l'enfance même contre les victimes et ne ont qu'envenimer les choses, je précise que je pourrais peut être avoir la nationalité suisse (ou l'asile politique pour fuir les persécutions de la france au prétexte que j'habite à coté de la suisse ?) puisque mon arriere grand pere l'était et ma grand mere aussi, comme son frere, des cousins de la famille ont tous la nationalité suisse :

https://www.google.com/maps/place/Gendarmerie+de+Burnhaupt+le+Haut,+10+Pont+d%27Aspach,+68520+Burnhaupt-le-Haut,+France/@47.7408436,7.1503347,16z/data=!4m6!1m3!3m2!1s0x4792281c681aab39:0x625e2b94010246bd!2sSoppe-le-Bas,+France!3m1!1s0x479187008f5c26f5:0xe25389818b81d345


Après un brève acalmie les menaces et nuisances reprennent de plus belle, je suis sorti par deux trois fois en vélo par beau temps ces temps dernier et maintenant il suffit que je croise une jeune femme en vélo (dont certaines qui semblent être sortie ou venus pour moi) pour recevoir automatiquement des menaces de style police/gendarmerie, menaces qui viennent se greffer évidemment sur ce que j'ai subis dans l'enfance, du style "ne t'approche pas", "si tu viens je t'arrête", "si tu  retourne vers elle je porte plainte", ou encore même le fait de me faire flipper dès que je suis vers des jeunes femmes pour me faire partir tout de suite alors même qu'elles sont amicales avec moi, même sans les connaitre et simplement assis dans un parc ou ailleurs par forcément tout près, pour me faire peur et m'interdire de pouvoir avoir des contacts et des relations humaines normales et agréables, ils se "greffent" sur ce que j'ai subis dans l'enfance, une peur de ma grand mère d'avoir des contacts qu'ils m'empêchent de dépasser et qui m'empêche donc d'avoir des contacts. J'ai remarqué que dès que j'ai pu avoir ou même que je prévoyais de rencontrer des femmes, et ce depuis presque toujours, j'ai été victime de menaces ou de véritables coup montés (abus) contre moi, que ce soit à l'école, ou ailleurs, même de la police/gendarmerie ou autres autorités locales qui veulent me condamner et m'arrêter parce que j'ai eu des contacts ou encore qui laissent faire sciemment les menaces et agressions contre moi . Le pire est qu'ils essaient de me faire croire que c'est moi qui veut être condamné parce que je me permet de vivre, d'être bien et en sécurité.


Il semble donc évident qu'on est considéré comme coupable d'avoir des amis et des amours dans le pays de montbéliard ( ce sont des menaces de mort pour la sexualité) et aux alentours, ça se répand et s'étang petit à petit, comme si on devrait être effrayé tous le temps "par le bien". Oui dans le pays de montbéliard, les amis, la sexualité et même l'amour sont encore considéré comme des péchés devant être punis de mort, je l'ai assez démontre il me semble avec mes autres témoignage aussi ou tout ce qui concerne la vie relationnelle et émotionnelle normale et les liens de la vie est persécuté.

Ils accusent en réalité les gens d'échapper aux nuisances de l'enfant(ce) et ensuite causées et/ou reproduites par les "autorités", par exemple en ayant des contacts, des amis et des témoins secourables comme les appelle Alice Miller ? http://www.alice-miller.com/articles_fr.php?lang=fr&nid=18&grp=11


Vous pensez que tout à été dit sur le harcèlement dans le pays de montbéliard, et bien non, détrompez vous, vous le verrez au prochain message que j'écrirais dès que j'aurais un peu le temps qui parlera de cette fois comme ceux qui viennent harceler (principalement de nouveaux habitants très dangereux et ennuyeux) sont protégés par les "autorités" locales.


Mise à jour:

Je suis repassé en vélo quelques fois vers blamont et malgré qu'il y avait pas mal de monde dehors par beau temps, les enfants que j'avais l'habitude de voir n'étaient pas dehors, ni les jeunes femmes qui parfois venaient vers moi d'habitude ne sont venues, je ne sais pas ce qu'ils leur ont fait, peut être les ont ils menacés ou je ne sais quoi encore pour leur interdire d'avoir des contacts avec moi. Je reçois encore de menaces régulièrement dès que je rencontre quand je sors des jeunes femmes qui sont très sympa avec moi et me permette vraiment de m'aider, toujours de menaces de procès et je ne sais quoi encore, ils (les pseudos autorités locales) veulent que je sois constamment dans la tristesse, que j'ai toujours le cafard comme on dit. Ils ne comprennent pas que j'ai le droit d'en avoir même malgré tout ce que j'ai subis. Pareil avec le centre équestre, je suis passé devant plusieurs fois et il n'y avait plus personne alors que j'y croisais souvent des jeunes femmes aussi, malgré que ça semblait ouvert avec les portes du local à chevaux ouverts, ils interdisent aux jeunes femmes de sortir dehors, de se monter sympa et amicale avec des hommes, même de regardez les hommes,  mais rassurez vous, on vous fait une belle campagne prétendant lutter contre le harcèlement moral mais ce sont des contradictions.

A propos de blamont, on allait chez une vétérinaire qui habite à blamont à coté du parc vers la gendarmerie et je me souviens maintenant qu'il y avait dans son cabinet la même ambiance étrange qu'a blamont, en tous cas les dernières fois ou l'on y était allés, peut être as-t-elle finie par succomber au pouvoir de nuisances de cette gendarmerie, d'autant plus qu'elle ne soignait vraiment pas bien notre chat, n'écoutait pas ce qu'on lui disait, ne répondait pas au questions et faisait que de la pub pour les antibiotiques et bien d'autres problèmes, mais au début ou elle s'est installée, elle n'était pas comme ça.

Quelques temps ensuite, j'ai eu un étrange probleme, en fait j'ai crevé en vélo dès que je suis arrivé dans la zone habitée après être passé par les champs, et je ne pouvais pas regonfler même temporairement le pneu, je me suis souvenu que malgré que j'aille souvent en vélo même dans les bois, je crève très rarement et les deux dernières fois c'était aussi en allant sur la route de bitume par blamont, deux fois de suite quasiment et je rappelle aussi que comme dit plus haut, je ne tombe jamais en vélo, la dernière fois était aussi à blamont et je suis tombé lourdement en me rappant en m'arrêtant pour aller me reposer sur un banc sur la route juste en direction de la gendarmerie à quelques centaines de mètres plus loin (https://www.google.fr/maps/@47.3869975,6.8482296,3a,75y,45.23h,78.12t/data=!3m6!1e1!3m4!1s7e-TAb9PrHYOz1OMvKDKPA!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1) Toutes ces "coinscidences" sont étranges et je pense que c'est le fait de toutes ces menaces de la part de blamont qui attirent ces problèmes même de façon indirecte.


---------------------------------------------------------------------------------

Parmis les étranges impressions et menaces il y a eu toujours évidemment juste après qu'on rentre de sortie, le fait que je me sois réveillé au milieu de la nuit avec la phrase qui se répète "c'est la gendarmerie" (je ne veux pas détailler mais ça correspond en effet à un événement similaire récent ou je m'étais là aussi réveillé la nuit un peu comme ça mais en rapport avec des femmes que j'avais vu la journée), ou encore plus récemment, on passe en voiture à coté de la route qui mène directement à la gendarmerie de blamont et au croisement une phrase arrive dans la tête comme si on le disait à haute voix "on ira porter plainte", pareil en revenant presque au même endroit "si tu rentre avec ta mère on ira porter plainte" et quelques autres problèmes comme ça aussi que je ne vais pas détailler, en fait c'est à chaque fois que l'on sors du pays de montbéliard qui est une prison en réalité et surtout que je suis suceptible de rencontrer des femmes, je ne vais pas détailler tout ici mais il semble qu'ils veulent remplacer les relations et contacts normaux avec les femmes par leur procédures et autres manipulations abusives.

Ils veulent faire perdre les bénéfices que j'ai pu avoir de certains contacts avec des femmes, le dernier en date et le lendemain après être allé chez une thérapeute/masseuse ou j'ai pu en effet me sentir bien, ils nous ont controlés à la frontière mais après nous avoir laissé passé et sont arrivés par derrière juste quand on commence d'accélerer pour rejoindre l'autoroute, d'ailleurs ils n'ont rien trouver à reprocher à part au conducteur d'avoir du refaire ses papiers en 2006 après les avoir perdus...

Mais le probleme est que bien entendu, leur controle ne sont que des prétexte pour faire du mal aux innocents à ce qui est bien puisqu'ils sont passé tous le temps ou ils étaient là à me faire perdre le bénéfice de la séance d'hier et pas mal de mes séquelles sont revenues à cause de leur "controle", je me suis retrouvé à la fin presque comme quand je revenais de ma NDE, je pouvais presque plus bouger et j'ai un peu tremblé (comme la aussi quand je suis revenu), c'était certes moins fort que lors de ma NDE mais n'empêche qu'ils m'ont un peu tué quand même. D'ailleurs, au début du massage, je m'étais dit que j'allais trembler et je me demandais pourquoi puisque je n'avais pas tremblé mais j'ai ressenti une peur qu'on me fasse ça, c'était en fait déjà la perception à l'avance de ce qu'ils voulaient me faire subir (une sorte de mort).

Le pire est qu'ils font croire que c'est ce qu'on leur fait dès qu'on a des amis et des contacts qu'on essaie de "leur faire par derrière" mais ce sont eux qui s'occupent de ce qui ne les regarde pas, ce sont de véritables violeurs qui se font passer pour des victimes qu'ils ne sont pas.

En fait ils harcèlent les gens qui ne sont pas leur petit(e) ami(e) au prétexte qu'on ne les aime pas à juste titre et avec raison, qui pourrait aimer être constamment maltraité, abusé, maltraité, considéré comme un objet ?

---------------------------------------------------------------------------------

Plus récemment, début 2016 quand on est allé vers belfort là ou on était jamais allé avant, dans une zone commerciale vers Auchan, en sortant du parking une voiture de gendarmerie qui arrive de sorte que si on ne s'était pas arrêté normalement au croisement on lui serait rentré dedans, et pareils sur l'entrée de l'autoroute à la sortie vers belfort en rentrant, une voiture de gendarmerie roulant très vite (trop ?) sans sirène d'urgence, qui passe devant juste quand on arrive sur l'autoroute même...

---------------------------------------------------------------------------------

A propos des problèmes à Blamont, il m'est revenu à quel point ils sont pervers, en effet ce père qui m'a ennuyé avec ses filles avait un air de ressemblance avec un psychanalyste que j'ai vu durant quelques années mais il me faisait culpabiliser alors j'ai du arrêter d'aller le voir (ce qui m'a fait le plus grand bien) , donc ce père qui m'a fait arrêter par la gendarmerie ressemblait à ce psy, et curieusement le  gendarmes avant de partir qui m'engueulait m'a dit que les enfants avaient été impressionés, je ne sais pas de quoi il parlait mais en fait il a sans doute simplement utilisé le fait que d'une part je vois bien que ça vient de l'enfance et de ce qu'on fait subir aux enfants et que j'ai pu voir chez ce psychanalyste qu'"on a l'impression qu'il n'y a pas ce qu'il y a dans l'inconscient", de même qu'ensuite il me dit "c'est interdit ça", parce que j'ai pu là aussi voir que l'on dit que "c'est forcément bien que ça soit interdit MAIS que c'est une illusion". Ils m'ont harcelés parce que j'ai dépassé mes illusions.

Ce sont des choses que j'ai pu dépasser qui m'ont aidé mais ils ont fait ça pour me culpabiliser (tuer) au prétexte que je suis le premier (et le seul) enfant de ma mère mais là aussi les féministes ne semblent rien trouver à redire non plus qu'un père m'envoient la gendarmerie pour me tuer parce que je ne suis plus enfermés dans mes illusions qui rendent malade, voir dangereux. Ils ont réussi à me faire perdre (en me battant) le peu de gains que j'avais quand même pu obtenir chez ce psychanalyste qui n'était pas bien formidable, au vue du temps passé chez lui.

En d'autre termes, on m'a encore harcelé (culpabiliser) pour ce que j'avais pu obtenir et comprendre de bien pour moi. Mais c'est encore un bon exemple des tarés qu'on retrouvent partout dans le pays de montbéliard qui reproduisent des situations pour faire culpabiliser (tuer) la victime innocente (le bien) et qui se prennent en plus pour les donneurs de leçons. Dès qu'on est réellement pour le bien, il y a toujours des tarés qui viennent vous ennuyer, vous culpabiliser, vous agresser tout en vous faisant la morale de ne pas être effrayé (par le bien ?), de ne pas avoir peur de la police, parce qu'ils croient que je ne devrais pas être (faire) pour mon bien.

Je pensais aussi que comme je l'ai déjà dit je crois c'était peu avant (la veille ou avant veille) que je reprenne les travaux d'isolation dans une petite pièce, de même que le père qui m'a crié dessus quand je passais en vélo à coté de la maison sur la grand route (juste à la fin de la piste cyclable), c'était là aussi la veille que j'avais prévu de faire des mesures et autres préparatifs pour de l'isolation et avec blamont, ce père en reculant à abimé sa voiture sur un petit arbre sur la place un bouleau je crois et en fait je suis allé comme je l'avais prévu le samedi suivant aux thermes en allemagne ou l'un des saunas (le premier dans l'entrée) était un sauna décoré de petits bout de troncs bouleaux (Oui, on semblent se donner beaucoup de mal pour me harceler dans le pays de montbéliard en utilisant ce qui me rappelle d'autres situations qui n'ont rien à voir et qui ne les concerne absolument pas).

Ces dénigrements permanents m'empêchent d'avoir des relations de véritable amour avec des femmes bien entendu, mais là aussi ça ne semble choquer pas grand monde que les autorités comme la gendarmerie, après les enseignants avec l'aide de pere mabouls me persécutent pour m'empêcher d'être aimé et/ou d'aimer des femmes en me faisant perdre mes capacités relationnels en m'imposant de rester avec des illusions au lieu du véritable amour. Ils me violent donc en permanence dans mon intimité puisqu'ils veulent détruire (interdire) mes capacités relationnelles notamment d'avoir de l'amour avec des femmes, vous imaginez si j'allais porter plainte contre ce père parce que je l'ai aperçu avec sa femme dans le village ? Et bien c'est a peu près ce qu'ils me font subir en permanence au prétexte de mes relations avec des femmes qui ne les concerne pas et qu'ils ne connaissent même pas  mais ça ne dérange là aussi aucunement les féministes que j'ai dèjà constaté à ce sujet mais qui n'en disent mot.
Ils en sont donc à me harceler parce qu'ils ne supportent pas que des femmes soient sympa avec moi et même m'aiment mais tout ça semble du harcèlement et du viol considéré comme normal ici que de passer leur temps à me nuire et m'empêcher d'avoir des relations avec des femmes et bien sur dans leur idée, c'est moi qui passe mon temps à les ennuyer avec ça, comme si c'était moi qui leur demandait de venir m'ennuyer à chaque instant, ils sont tarés à ce point ici.

---------------------------------------------------------------------------------

A propos de blamont, d'après mes informations c'est un des surveillant du collège qui a répandu des rumeurs sur mon compte, et il me semble bien que l'un d'eux (je ne sais pas si il y en a plusieurs) est atteint de la maladie de lyme diagnostiquée tard qui lui a donné des séquelles neurologiques. Ce genre d'individu ne devrait pas être autorisé à être en contact avec des jeunes, il inversent la réalité des faits en faisant passer les gens qui ne font pas de mal aux enfants comme moi pour des gens que les enfants ne devraient pas cotoyer par contre les enseignants, surveillants, etc qui répandent ce genre de rumeurs fausses qui détournent les enfants de ce qui est bien pour eux seraient des gens "comme il faut" pour les enfants !

---------------------------------------------------------------------------------

 Avril 2016, l'année suivant de ce qui était écrit avant :

Est-ce que le même bordel va recommencer vers blamont ?

Je suis ressorti en vélo et passé par blamont et visiblement le piège se remet en place, tout d'abord, curieusement en sortant du stade à hérimoncourt au croisement pour aller à blamont, hop, une voiture de gendarmerie et une fois à blamont, curieusement le même genre de mise en place comme disait la psy (vous avez compris qu'ils me confondent avec l'ambiance mystérieuse et angoissante qu'ils provoquent):

"Merci pour l'envoi des liens que vous faites régulièrement et qui sont très souvent évocateurs et toujours le reflet d'un déni ahurissant. L'histoire du village de "Blamont" ressemble à une mise en scène un peu comme une ambiance "mystérieuse, anxiogène", où on laisse planer un danger potentiel, ça doit être très inquiétant pour les enfants qui doivent probablement ressentir un malaise et peut-être même être effrayés pour certain. C'est vraiment très bizarre, on dirait la mise en place d'une psychose mais dans quel but!! "

En effet, je suis passé par une rue que je connaissais pas, je pensais que c'était une impasse mais non alors je suis allé voir si il y avait des chemins qu'on pouvait emprunter pour redescendre (en face du cimetière) mais comme c'était pas indiqué j'ai préféré remonter et là évidemment, quelques mètres avant le carrefour, une camionette de gendarmerie qui passe par là, c'est curieux ces coincidences, surtout que comme je l'avais raconté l'an passé, avant que la gendarmerie m'arrête pour avoir commis le crime d'avoir été sympa avec des jeunes qui étaient vers moi quand j'étais arrêté me reposer au centre ville étant en vélo, la fois d'avant, il y avait eu pareil une voiture de gendarmerie qui était venue faire un tour ou j'étais et le bar de blamont qui menaçait les enfants avec leur chien,( une petite fille avait eu peur des chiens et l'avait dit), la a peine assis sur un banc en face pour me reposer et voilà que la serveuse du bar ou la proprio (il me semble pas que c'était une cliente) qui sors avec son gros chien (un molosse) non tenu en laisse et qui le fait jouer et courrir après une balle, le même genre de mise en scène recommence, pour effrayer et empêcher d'avoir des contacts. D'ailleurs j'ai croisé la fille que je me demandais pour recontacter mais je n'ai pas osé puisque immédiatement le malaise du aux menaces revient, comme si il fallait quitter immédiatement blamont, s'en aller vite, etc.

D'ailleurs quand j'étais à l'autre carrefour vers le cimetiere, en remontant, une jeune femme semblait me faire du charme pour m'inviter à aller vers elle mais je n'ai pas osé, c'est peut être un piège ou alors les autres habitants pas nets vont utiliser ça pour m'ennuyer. Il y a même un père (ils sont pas net apparemment là haut) qui lorsque je repars en vélo était derrière une voiture, je sais pas ce qu'il faisait et les dessins sur son haut du coté que je voyais ressemblaient fortement à des sigles de la police/gendarmerie de coté, je ne plaisante pas, ils font exprès pour me faire peur et me manipuler, je pense que ce sont presque tous des reptiliens en plus et leurs capacités de manipulations (nuisances) sont bien plus grande que celles des gens normaux si je puis dire et apparemment ils ne savent pas s'arrêter quand il faut, ils cherchent toujours à recommencer de nuire parce qu'ils trouvent normal qu'on soit victimes .

A dole l'an dernier j'avais eu le meme probleme au parc aquatique, tout d'un coup un peu loin un famille se lève et tout d'un coup j'ai l'impression que c'était des policiers en uniforme qui me regardaient, en fait c'était des reptiliens qui pendant quelques secondes ont utilisés leur capacités de manipulations des perceptions pour me les faire voir comme étant la police, ils veulent s'en prendre au véritable gens, faire peur aux vrais gens qui ne sont pas des reptiliens et menacent de les faire arrêter par la police.

---------------------------------------------------------------------------------

Et ça se confirme, j'ai écrit le passage ci dessus pendant les vacances, à la rentrée j'ai posté un message sur internet et des gens de blamont m'ont répondu (3 femmes), disant que le bar de blamont qui est de conivence avec les gendarmes et et les autorités locales apparemment pour me persécuter est une endroit encore mieux que la paradis (j'exagère a peine), en fait il semble que les jeunes n'aient que le bar pour se retrouver et ensuite on va se demander pourquoi les jeunes consomment tant d'alcool alors que c'est le seul moyen qu'on leur donne pour avoir des contacts entre eux.

Mais bien sur une des jeunes femmes qui me répond semble être d'après sa fiche internet une assistance de vie scolaire à blamont et elle nie tout ce qu'elle peut les abus commis sur les enfants comme l'avait confirmé une psy, psy que bien sûr elle ne veut pas écouter, moi elle m'a traité de malade, de drogué mais à part ça rassurez vous, les gens à blamont sont super sympa, elle me le certifie !!!!!!

Et oui aller en vélo, préférer l'exercice physique et la nature à aller se bourrer dans bar et hop vous êtes un malade drogué d'après une assistante de vie scolaire qui s'occupe des enfants toute la journée. Voilà encore une preuve des abrutis qui s'occupent des enfants partout dans le pays de montbéliard, on dirait qu'il n'y a que des abrutis et des tarés qui veulent en réalité mettre en danger la vie.

Le mieux est une serveuse du bar qui me répond, aucun respect pour moi, elle ne fait que se moquer et se vante même d'entretenir ma paranoia, pour une serveuse dans un bar c'est quand même grave d'avoir ce genre de comportement, à mon avis ça ne fait pas bon ménage l'alcool et la volonté d'entretenir la "paranoia"... 

"Merci encore pour ton commentaire très pertinent sorti tout droit de tes fantasmes les plus glauques.. ☺️
Après le pasteur d'herimoncourt, Leroy merlin, soli'cite, le temple protestant là encore d'herimoncourt (logique puisque tu y résides) et bien d'autre encore 😂
Je suis ravi d'entretenir ta paranoïa.
Cordialement. "

Mais rassurez vous, on vous certifie que tout est normal à blamont, vous allez simplement faire du vélo et la gendarmerie vient vous menacer, vous espionner à votre insu, va ennuyer les gens qui ont été sympa avec vous, vous arrête dès que vous commencez de connaitre des gens à blamont et de sympathiser, le pion de l'école répand des rumeurs sur vous, une assistance de vie scolaire vous traite de tout et n'importe quoi parce que vous êtes sympa avec les enfants et n'encouragez pas les jeunes à aller se bourrer au bar du coin (ce qu'elle préfère faire m'as t elle dit avec des amis, aller boire une bière, elle est assistance de vie scolaire, je rappelle...), la serveuse du bar recommence de faire comme l'an dernier de menacer avec le chien non tenu en laisse dans un bar en plus avec plein de public, mais tout est normal, si vous trouvez que tout ça n'est pas normal, la serveuse qui passe la journée à permettre au gens de se bourrer la gueule moyennant finance (et après on verra un article dans l'est républicain déplorant l'augmentation des accidents dans le doubs avec un rappel à l'ordre de la police qui va faire plein de controles de vitesse...) va vous diagnostiquer une paranoia, parce qu'en plus elle est psy ou psychiatre je suppose !!!!!

J'ai recontacté la psy à ce sujet et elle trouve qu'on s'acharne contre moi et qu'il est même dangereux pour moi de parler à ces gens même via les réseaux sociaux parce que ça m'expose à "leurs coups de batons"...

Voilà ce qui se passe dans l'étrange village de blamont ou tout est absolument normal d'après les adèptes du bar du village....

----------------------------------------------------------

Et oui ça se confirme les responsables à blamont sont toujours aussi cons, voilà que j'ai eu le malheur de m'assoir sur une sorte de muret à coté de l'école de roche les blamonts, c'est le seul endroit sur la route que je prend ou l'on peut s'assoir après la grande montée et voilà que le directeur de l'école vient me faire la morale parce qu'apparemment j'ai osé adressé la parole à une gamine, la voyant aller de droite à gauche et chercher, je me disais que peut être elle attendait ses parents ou quelqu'un qui devait venir la chercher qui n'était pas là, certains enfants ont vite peur si ça ne se passe pas comme prévu alors je lui ai parlé et là évidemment c'est interdit, parce qu'apparemment je suis la pute des autorités du coin qui n'a pas le droit à la parole, tout ça au prétexte de protéger les enfants, c'est ridicule. Pas étonnant qu'a blamont il y ai souvent des cirques qui viennent sur la grand place, ce sont des véritables clowns. Voilà ce que la psy m'a répondu et là aussi je me doute bien que ce directeur est reptilien, je les repères sans trop de probleme même si ils essaient de le cacher :

"Il semblerait que vous êtes devenu la cible des gens de ce village et des alentours, comme une personne suspecte qui roderait de manière malsaine du côté des enfants... Les rôles s'inversent on dirait, attention que tout cela ne se retourne pas contre vous, votre lucidité dérange les gens de ce village... "

---------------------------------------------------------------------------------

Je subis encore du harcelement de la gendarmerie et du même style, que décrit avant,  cette fois parce qu'au début 2016 je suis allé chez une thérapeute à héricourt dans le doubs en France. J'en ai parlé quand ça se produisait dans l'article "LIVE" mais là je résume.

Après  la première séance qui m'a fait beaucoup de bien, on passe par l'allemagne et là alors qu'on y va souvent depuis quelques temps (une fois par mois environ), les douaniers nous arrêtent alors qu'ils nous ont laissé passé à la douane, ils ont attendu qu'on soit sur l'entrée d'autoroute ou l'on accélère pour nous arrêter sans raison, ils ont demandés nos papier et on a attendu 10mn environ, ils cherchaient je ne sais quoi, après un a baragounier que le conducteur avait du refaire ses papiers il y a quelques années après avoir perdu son portefeuille. Probleme, ils sont venu en fait pour profiter de ma séance chez la thérapeute pour venir me refaire peur, en effet, ils étaient très écrasant et j'ai un peu tremblé comme quand j'étais revenu de ma NDE, je me suis senti mal parce qu'ils me considéraient comme un objet et chez la thérapeute, à la fin de la séance j'avais en effet vu comme si j'allais retrembler comme à la sortie de ma NDE après avoir été arrêté (de vivre) et c'est ce qu'on fait et reproduit les douaniers. 

A noter que contrairement à d'habitude c'était mon oncle qui conduisait et une fois en revenant d'allemagne il y deux ou trois ans, pareil sur l'entrée de l'autoroute à belfort, la gendarmerie était là au milieu de la voie d'accélération dans une courbe ou l'on ne voit pas bien, sous la pluie par temps gris avec des sorte de parca a moitié transparentes ce qui les rendait pas très visibles. D'ailleurs je me demande si aussi ça n'était pas des reptiliens qui ont utilisé leur pouvoir pour se cacher de la perception normale, certains ne sont réellement capables. les flics qui sont reptiliens doivent provoquer de nombreux problèmes comme ça avec leurs manipulations dans l'esprit des gens.

D'ailleurs on a du arrêter de passer par le centre ville à coté du poste de police parce qu'ils ennuyait à chaque fois, ils essaient toujours de me faire du mal, de m'ennuyer à me considérer comme un objet, je ressens un malaise, ça s'est calmé avec des signalements et ça a recommencé récemment fin juin 2016, la thérapeute étant pas disponible pendant un mois, j'ai cherché quelqu'un d'autre et j'ai trouvé une masseuse aussi à héricourt, et là rebelotte, on devait passer devant le pose de police au centre ville et un peu avant d'arriver, le même malaise qu'avant avec des idées comme quoi la police devait venir m'arrêter, dès que je trouve des gens avec qui ça se passe bien ils cherchent à m'ennuyer et prétextent que j'ai changé quelque chose pour recommencer de m'ennuyer et de me menacer. 

Comme dans les commerces comme décrit avant, à belfort par exemple ou ça s'était calmé et ensuite quand un autre personne est venue avec moi ils ont recommencés !

Et chez la thérapeute d'avant ça recommence, aussi, j'étais tranquille et là au prétexte que je voit une nouvelle personne ils recommencent de m'ennuyer même pendant la séance, se vantant que je sois manipulé, ennuyé voir appeuré même pendant la séance, comme ils faisaient quand j'étais chez le psy déjà il y a quelques années parce que ça me permettais d'avoir des contacts qu'ils veulent empêcher. Et en sortant, là aussi ça recommence comme décrit ci dessus dans les commerces, une voiture de gendarmerie arrive exactement en même temps au carrefour venant de la route d'a coté... Ce n'est pas anodin ou une coiscidence, c'est pour me démoraliser et me détruire, pour me signifier qu'ils seront toujours là à passer leur temps à me harceler pour n'importe quel prétexte.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire